EntreprisesIndustrie

Rozelieures lance Sigma, un whisky et un new make pensés pour les besoins des bartenders en CHR

2 min de lecture
Rozelieures Sigma - Whisky et new make pour le CHR (Dugas)

La ferme-distillerie Rozelieures, dont les whiskies sont principalement disponibles chez les cavistes, souhaite se rapprocher des bars avec sa nouvelle gamme Sigma.

En Meurthe-et-Moselle, la ferme-distillerie Rozelieures, qui commercialise du whisky depuis 2007, n’en finit pas de se développer. Elle a consenti 7 millions d’euros d’investissement pour notamment tripler sa capacité de production, et va consacrer 8 millions d’euros à la production de whiskies plus avancés en comptes d’âge. Pour l’heure, la PME de 15 personnes souhaite se renforcer dans le circuit cafés-hôtels-restaurants (CHR) avec le lancement de Sigma, un whisky pensé pour répondre aux besoins exprimés par les bartenders.

Aux manettes du projet, Maxime Dupic, l’un des trois fils du fondateur Christophe Dupic, revenu dans l’entreprise familiale après un crochet par l’industrie aéronautique. “Sigma est un produit destiné aux CHR, où nous n’étions pas forcément très présents. J’apprécie l’univers du cocktail, et nous devions apporter une réponse pertinente”, indique-t-il. Les deux références sont disponibles en bouteille sérigraphiée de 70cl, amenée à être réutilisée, et en bag-in-box de 5 litres. Une logique autour de la logistique, donc, et des problématiques liées à l’écoresponsabilité.

Des idées de cocktails avec Sigma, de Rozelieures

Autre enjeu, celui du goût, “pour un assemblage réussi en cocktail, souvent différent d’une dégustation pure.” “Utilisé en cocktail, Sigma a du grain, du fruit, et permet de proposer un whisky français”, commente Hugo Simonet, chef barman du Bar Bachaumont, le bar de l’hôtel Bachaumont, à Paris. Il utilise le new make malt spirit (42%), élaboré à partir d’orge maltée. Des notes fruitées et végétales caractérisent le produit. Autre référence disponible, Sigma (42%) en tant que whisky, un single malt élevé entre trois et quatre ans en fûts de bourbon et de cognac, à l’esprit pâtissier.

Parmi les idées cocktails qui peuvent accompagner le lancement de cette gamme, figure, parmi les créations des barmans du Bar Chaumont, Verveine-moi : whisky, vermouth Carpano dry, sirop de concombre, solution acide, absinthe. En lien avec les terres lorraines de Rozelieures, a été imaginé le cocktail Petite mirabelle : new make, eau-de-vie de mirabelle, Carpano bianco, solution acide, bitter Black lemon (Scrappy’s). Un cocktail très porté sur le fruit, qui permet de mettre en avant la mirabelle. Dans un autre registre, l’Ultra violet (whisky, cordial de betterave et de citronnelle, liqueur de mastiha, verjus) associe des notes végétales (à l’aide du Skinos) et céréalières.

Les cocktails classiques ne sont pas en reste, ajoute l’équipe de Rozelieures, avec des suggestions d’old fashioned, de Manhattan ou de paloma. Les produits sont distribués par Dugas.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2732 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesIndustrie

Vaucluse : la Brasserie artisanale du Mont Ventoux poursuit son essor

Bière craft – Une limonade et une bière sans alcool doivent compléter la gamme de la Brasserie artisanale du Mont Ventoux, basée dans le Vaucluse.
EntreprisesIndustrie

IPA Mosaic, lager sarrasin… Des bières craft plus accessibles parmi les nouveautés de la brasserie BapBap

La brasserie francilienne BapBap a lancé une lager à base de sarrasin et une IPA au houblon Mosaic, pour allier arômes et accessibilité.
EntreprisesIndustrie

Pourquoi la brasserie Demory Paris renouvelle son design et son offre de bières

Bien connue dans le milieu parisien de la craft beer, la brasserie Demory Paris fait évoluer son identité visuelle, et s’appuie sur…

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter