Aller au contenu

La revue de presse économique de décembre 2014

Mis à jour le 14 décembre 2014

Conjoncture, travail, emploi, immobilier : quatre thématiques au menu de la revue de presse mensuelle de Business & Marchés.

Conjoncture : l’année de tous les dangers

« L’année qui vient risque de connaître des convulsions sans précédent. » L’Expansion dresse un sombre panorama des perspectives économiques pour l’année 2015 : les trente-quatre personnalités interrogées par le mensuel redoutent un conflit au Proche-Orient, un ralentissement de la croissance mondiale ainsi qu’une crise dans des pays dits « périphériques », tels que l’Espagne ou la Grèce. La baisse des cours du pétrole constituera également un élément majeur en termes de géopolitique. Une enquête est par ailleurs consacrée à la silver economy : « Les séniors valent de l’or ».

Travail : la face cachée de l’intérim

« Précaire à durée indéterminée. » Touché par des difficultés économiques, le journaliste indépendant Olivier Courtois a mené, à partir de 2012, différentes missions en intérim. Dans un récit illustré publié dans La Revue dessinée, il revient sur ces expériences, qui forment un ensemble déstructuré : « Quand on cherche du travail en intérim, toute la vie bascule en intérim ». Se rendre à une mission donnée dans l’heure qui vient, accepter de devenir un maillon d’une chaîne – « Le prénom est en option » -, passer d’une fromagerie à un chantier… En toile de fond, la précarité est latente.

Emploi : on recrute encore en France !

« Quelque 23.000 postes de managers et de cadres à saisir en France. » Dans le contexte actuel, comment ne pas s’intéresser à un tel vivier d’offres ? Management propose un numéro spécial, axé sur les métiers de demain (mobile marketer, spécialiste en réalité virtuelle, consultant en risques psychosociaux…), mais aussi ceux d’aujourd’hui, avec de multiples astuces pour (re)mettre le pied à l’étrier. Les cadres expérimentés peuvent quant à eux viser un poste dans une start-up, pour pouvoir mener plusieurs projets de front… Attention, le goût du risque n’y est pas une option.

Immobilier d’entreprise : l’emplacement, clef du succès

« Tous les bus, trains, RER et autres, sans compter des milliers de places de parking, des équipements sportifs, de restauration, de détente ou de shopping ». Alfonso Lopez de Castro, président de Financia Business School, n’est pas peu fier de vanter auprès d’Enjeux-Les Echos les mérites de l’emplacement de son établissement, à La Défense. Le quartier d’affaires reprend du poil de la bête, et met en avant le taux de satisfaction des salariés, qui s’élève officiellement à 90%. La desserte en transports figure parmi les attentes les plus fortes. L’immobilier est par ailleurs devenu un critère de poids dans la guerre des talents.

Photo : Laptop and newspaper concept par Shutterstock/Brian A Jackson

Publié dansCorpus