ÉconomieEntreprisesManagement

9 idées pour redorer le blason de l’open-space

Focus sur 9 pistes de travail pour restaurer l’image de l’open-space.

Comment restaurer l’image de l’open-space ? Enquête après enquête, les espaces de travail ouverts ne font pas l’unanimité lors des études consacrées à la qualité de vie au bureau.

« L’open-space souffre d’une image dégradée auprès des salariés car ils ont souvent comme référentiel un alignement de postes sur un plateau souvent densifié au grès des changements d’organisations sans espace de rétraction », confirment à Business & Marchés Sybille Dequero, directrice Conception et Création et Aurélie Hubert, consultante Workplace Stratégie chez CBRE Workspace, filiale du cabinet de conseil en immobilier d’entreprise.

Neuf idées peuvent être distinguées pour « redorer le blason de l’open space » :

1. Il faut permettre aux employés de décider de leur lieu et de leur mode de travail. Pour favoriser le bien-être, il convient d’offrir aux employés une diversité d’espaces de travail, parmi lesquels ils sont libres de faire leur choix.

2. Jusqu’ici, les espaces étaient principalement conçus dans un esprit d’efficacité et selon l’approche du « format unique ». Lorsqu’ils disposent d’un choix, les collaborateurs ont le sentiment de pouvoir décider. Par conséquent, ils se sentent plus forts, davantage impliqués dans leur travail et moins stressés.

3. C’est aussi proposer de nombreux espaces supports, en soutien d’une installation en open-space : des box, des salles projets, des one-day office, des salles de réunions, des points reprographie, des espaces d’échanges…

4. C’est travailler en amont sur les modalités de gestion de ces espaces supports (réservation, mutualisation…) en accord avec la culture et les valeurs de l’entreprise afin de ne pas générer de frustration.

5. C’est réfléchir à la « bonne » taille des open-space. Combien de postes ? Comment réserver la proximité et la cohérence d’une équipe : qui doit travailler ensemble et qui partage les mêmes spécificités métiers (des collaborateurs avec le même niveau de confidentialité, des collaborateurs qui doivent se concentrer…) ?

6. C’est privilégier l’implantation des open-space sur les parties les plus nobles du bâtiment : façades les plus lumineuses, les plus belles vues…

7. C’est anticiper les évolutions futures en intégrant des postes libres afin d’éviter une future densification.

8. C’est proposer du mobilier et une technologie adaptés qui permettent aux collaborateurs de travailler au-delà du simple poste de travail.

9. C’est concevoir des espaces où les gens peuvent se concentrer sans être dérangés ou perturbés par le bruit ambiant de l’open-space et mettre en place des solutions acoustiques qualitatives.

Photo : Office work place par Shutterstock

Retrouvez la suite de cette interview, consacrée à l’aménagement des espaces de travail.

2124 articles

A propos de l'auteur
Journaliste, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Actualité socialeManagementSociété

“Il est essentiel de comprendre le fonctionnement d'une personne en crise pour désamorcer les tensions”

Comprendre une situation conflictuelle et agressive, tel est l’objet de “L’art de gérer les conflits”. Son auteur, Olivier Maillot, formateur spécialisé en gestion de crise, décrypte ces enjeux.
EntreprisesManagement

Les astuces de Snapshift pour convaincre les restaurateurs en quête d’un outil de gestion de planning

Permettre aux restaurateurs de gérer le planning de leurs salariés, disposer d’un panorama des heures effectuées, telles sont les fonctionnalités de Snapshift.
EntreprisesManagementServices

L’outil de planning pour les restaurateurs Skello a gagné des clients durant la crise

Skello, un outil de gestion de plannings pour l’hôtellerie-restauration, a gagné de nouveaux clients issus de secteurs différents durant le confinement.