Aller au contenu

« Les espaces de travail doivent concilier bien-être et productivité »

Les espaces de travail peuvent s’adapter aux besoins de productivité et de bien-être à travers de nouveaux aménagements et une participation active des salariés.

Remise en question de l’open-space, émergence du travail collaboratif… La façon de concevoir les espaces de travail évolue. Pour mieux comprendre ces mutations, Business & Marchés a interrogé Aurélie Hubert, consultante Workplace Stratégie et Sybille Dequero, directrice Conception et Création chez CBRE Workspace.

Quelles tendances constatez-vous dans les demandes exprimées en matière d’aménagement des espaces de travail ?

Une attention toute particulière à la dimension « bien-être » des collaborateurs. De nouvelles questions se posent au-delà de l’ergonomie du mobilier, du confort thermique et acoustique : « peut-on quitter le soir son entreprise plus heureux qu’en arrivant le matin ? » « Comment le bien-être des collaborateurs peut-il pallier le désengagement de certains »… Des solutions sont proposées comme un aménagement cocon comme à la maison, le développement du télétravail ou bien encore des espaces favorisant la détente.

L’aménagement peut casser les codes de type « bureaux/salles de réunion » pour apporter différents espaces supports selon les temps de la journée et les activités de tous : téléphoner, se concentrer, travailler en mode projet, brainstormer, échanger de manière informelle, recevoir des visiteurs…

Donc plus d’espaces supports en soutien du poste de travail, soit de nouvelles façons de travailler : le nomadisme interne (le fait de se déplacer au sein de son entreprise) se développe, la notion de collectif prend l’avantage sur l’individuel (qu’il s’agisse d’espaces comme de modes d’organisations), l’entreprise devient un lieu pour se rencontrer, pour échanger, pour faire partie d’une communauté tournée vers l’innovation.

Le bruit constitue un grief récurrent sur les lieux de travail. Comment l’aménagement peut-il contribuer à le réduire ?

Au-delà des solutions d’aménagement citées ci-dessus, il convient de travailler avec les collaborateurs à l’élaboration de règles de savoir-vivre demain dans les futurs espaces de travail afin d’identifier les irritants et de les traiter. Cette phase de co-construction est aussi très importante puisqu’elle permet d’intégrer les collaborateurs, d’expliquer un changement, de contrer les fantasmes liés à l’open-space et d’être dans une démarche positive.

De quelle manière l’aménagement des lieux de travail influe-t-il sur la productivité et la convivialité en entreprise ?

De nombreuses études récentes démontrent qu’un collaborateur qui se sent bien dans son entreprise, qui prend du plaisir à venir travailler conforte son engagement et donc son implication. C’est moins d’absence, plus de productivité, plus de créativité…

Photo : Empty bank office with desks in raw par Shutterstock

Consultez également la première partie de cette interview: « 9 idées pour redorer le blason de l’open space »

Publié dansEconomieEntreprisesManagement