Aller au contenu

La revue de presse business du mois d’avril

Restauration, médias anglais, tourisme : le menu de la revue de presse business du mois d’avril.

Restauration : quels fast-food pour demain ?

Prendre en compte la volonté des consommateurs de manger plus sainement tout en intégrant la dimension environnementale, telle est l’équation que doivent résoudre les professionnels de la restauration rapide pour préfigurer leur métier de demain. Subway, McDonald’s ou KFC, les leaders mondiaux du secteur, prennent de timides initiatives tandis que des acteurs émergents s’immiscent sur ce créneau, raconte Management : Big Fernand propose des burgers plus qualitatifs et Exki revisite la cantine pour y introduire des tartes et des soupes concoctées avec des produits de saison. Même le géant de l’électronique Toshiba s’est engouffré dans la brèche avec une activité de production de salades hors sol.

Médias : so british !

160 millions de téléspectateurs sont accros à la série « Downton Abbey » à travers le monde. La série « Sherlock » a quant à elle été acquise dans 224 pays différents… Pas de doute, les Anglais sont les nouveaux rois de la fiction télévisée ! Les ventes à l’international de programmes britanniques ont gagné 5% en 2013, à 1,75 milliard d’euros, indique Enjeux-Les Echos à l’occasion d’un numéro entièrement consacré au Royaume-Uni. Le service public joue un rôle majeur dans cette industrie avec une filiale dédiée, BBC Worldwide. En termes musicaux, One Direction et Coldplay trustent les charts. Plusieurs journalistes britanniques de renom ont pour leur part pris la direction des Etats-Unis, recrutés chez Bloomberg ou bien encore au Wall Street Journal.

Tourisme : du pain sur la planche

Disneyland Paris (14,9 millions d’entrées en 2013), le Louvre (9,2 millions), le Château de Versailles (7,5 millions), la Tour Eiffel (6,7 millions)… Paris et sa région concentrent de nombreux sites touristiques qui attirent en masse. Pour atteindre l’objectif de 100 millions de touristes à l’horizon 2020, les professionnels devront prendre leur avenir en main, assure L’Expansion : la communication à l’international est trop éclatée entre les différents sites et les multiples collectivités, l’ouverture des magasins dans les quartiers touristiques le dimanche n’est pas encore possible partout – même si le cadre est amené à s’assouplir -, et les recettes générées par touriste sont encore bien faibles comparés à d’autres pays (504 euros par personne en 2013 contre 766 euros en Espagne ou 990 euros au Royaume-Uni, par exemple). Néanmoins, 7 milliards d’euros de projets sont dans les tuyaux.

Photo : Colorful rolled up magazine par Pogonici/Shutterstock

Publié dansConférences & documents