Bartenders du Dirty Dick - Juillet 2023
La sélection de la rédaction

Pour ses dix ans, le Dirty Dick fait évoluer son menu de cocktails

3 min de lecture

A Paris, le bar à cocktails Dirty Dick a fêté son dixième anniversaire. Un nouveau menu a été lancé, avec de belles surprises.

Rue Frochot, dans le 9ème arrondissement de Paris, le Dirty Dick a fêté, en février dernier, ses dix ans. Ce bar à cocktails tiki, dans le giron du groupe Liquid Corp (bar Moonshiner, complexe Oxygen La Défense, pizzeria Louie Louie…), vient de faire évoluer son menu. Au programme : trois nouveaux cocktails tiki, et quatre autres nouveaux drinks (rubrique Rhum rhapsodies). « Nous souhaitions renouveler notre menu, et introduire des cocktails faiblement alcoolisés. Nous devons créer la demande low ABV ; trop de gens racontent qu’ils sont déjà rentrés bourrés du bar », explique Alexandre Sadio, bar manager. Le niveau d’intensité de chaque cocktail est toujours mentionné. La création de la nouvelle carte a nécessité huit mois de travail.

Applequiri - Dirty Dick (Eté 2023)

Applequiri

L’incontournable daiquiri figurait déjà parmi les classiques ; place à l’Applequiri (11 euros), un daiquiri « à la française », low ABV donc. Citron, sirop de cannelle maison, liqueur St-Germain, pommeau et calvados Christian Drouin, rhum Clairin ; fève tonka rapée et pommes en garnish. Au nez, le cocktail est assez léger, avec des notes de pommes. En bouche, il se révèle un peu moins acidulé, mais tout aussi amer qu’un daiquiri classique. Le cocktail est plus pâtissier en milieu de bouche. Le cocktail, qui peut se déguster à l’heure du dessert, « est réconfortant » grâce à ses arômes de pommes et de cannelle ; « le St-Germain contribue à l’arrondir, et le rhum haitien apporte un kick », illustre Alexandre Sadio.

Caramel et Monkey Shoulder parmi les surprises

Coffee Pearl Diver - Dirty Dick (Eté 2023)

Coffee Pearl Diver

Parmi les nouveaux cocktails tiki, les recommandations des bartenders se portent notamment sur le Coffee Pearl Diver (18 euros) : blend de rhums Ron Colon aged dark rum et coffee infused rum (Salvador) ; citron, orange, café moulu, mix caramel au beurre salé. Un drink à déguster avec précaution : « cela ne se sent pas au premier abord, mais le cocktail est très fort en réalité, avec 6,5cl de rhum », met en garde l’équipe du bar. La préparation caramel au beurre salé donne de la consistance au cocktail, soutenu par une solide quantité de glace pilée, et de l’onctuosité, avec une très belle longueur en bouche. Lors de la dégustation, le café n’intervient que par la suite, mais reste présent en fin de bouche, sans trop prendre l’avantage. Les agrumes sont très présents, mais avec le côté réconfortant du caramel. Une très belle perle de clear ice est ajoutée.

Spunky Monkey - Dirty Dick (Eté 2023)

Spunky Monkey

Quant au Spunky Monkey (18 euros), place à un cocktail à base de Chartreuse jaune, de Chartreuse verte, de whisky Monkey Shoulder et Smokey Monkey, de jus de citron vert, de mélasse de grenade travaillée avec le bitter Angostura, et d’un mélange d’épices caribéennes. D’emblée, le cocktail se révèle être très costaud, marqué par le whisky. Un très beau retour citronné est à relever en fin de bouche. La texture est douce. « J’aime bien le côté citronné qui arrive vers la fin, mais aussi la dimension corsée du cocktail. L’idée était de créer un cocktail à base de whisky qui ne s’écarte pas trop de nos recettes tiki, avec de l’acidité et en étant assez riche », expose Matteo Braguti, barman. D’autres nouveautés sont aussi présentes.

Le daiquiri à l’honneur

Mi-juillet, le distributeur Dugas a mis en avant son ron Santiago de Cuba à travers des cocktails proposés dans plusieurs bars. Parmi les créations, citons, au Dirty Dick, l’Hemingway Daiquiri, très élégant : ron Santiago de Cuba 8 ans, liqueur de marasquin, citron vert, jus de pamplemousse.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2816 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
La sélection de la rédaction

A Bastille, O’Sullivans ose le pub gastronomique

Loin des pubs traditionnels, O’Sullivans Bar & Grill, ouvert au printemps place de la Bastille, à Paris, joue à fond la carte du restaurant. Un pari qualitatif, qui tranche avec les codes de l’enseigne.
EntreprisesLa sélection de la rédaction

A Paris, le bar de l'Hôtel du Collectionneur renouvelle son menu food, façon restaurant

Une vraie offre de restauration dans un élégant bar d’hôtel, tel est le pari relevé par l’Hôtel du Collectionneur (5 étoiles), à Paris, avant l’installation, à la rentrée, d’un terrain de padel.
EntreprisesLa sélection de la rédaction

Ventrus, trois ans de restauration dans une belle coque en bois et de nombreux projets

Jusqu’à la fin juillet, le chef Timothée Deseine prend les commandes de Ventrus, un restaurant en bois et en verre posé depuis trois dans dans le parc de la Villette, à Paris. Les envies de mobilité du concept seront finalement assouvies par de nouveaux projets prévus pour 2025.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter