Aller au contenu

Pour Campari, «la créativité des barmen ne va pas s’épuiser»

Campari célèbre les 100 ans du negroni et renforce ses efforts auprès des bartenders.

Le 11 septembre, Campari rouvrira sa Red Galleria à Paris pour mettre en avant les passerelles entre le monde de l’art et celui du cocktail. Le negroni, qui a cent ans cette année, sera mis à l’honneur. La marque, distribuée par Baron Philippe de Rothschild France Distribution, vise notamment les barmen grâce à des actions spécifiques. José Manuel Jimenez, country manager France, nous en dit plus.

Quel est le positionnement de Campari dans l’univers des cocktails ?

José Manuel Jimenez ─ Campari est un grand classique de la mixologie. Il est l’ingrédient parfait pour des cocktails classiques comme le Negroni ou l’Americano mais, son coté versatile lui permet aussi d’être au cœur d’une gamme assez large des cocktails aux goûts divers et variés.  On compte Campari sur au moins deux recettes officielles de l’International Bartenders Association ou dans plus de 150 recettes du Diffords Cocktail Guide.

Comment souhaitez-vous adresser la cible des bartenders ?

C’est justement en mettant en avant ce coté versatile de la marque que nous invitons les barmen à jouer avec leur créativité et à s’inspirer pour créer des nouvelles recettes à base de Campari ou à réinventer les classiques chacun à leur façon.  En 2016, 2017 et 2018, nous avons développé des activités comme la Campari bartender competition pour mettre en avant ce coté artistique et créatif des barmen. Nous créons aussi des rencontres et des temps forts pour les réunir. Pour célébrer les 100 ans du Negroni, nous avons, très récemment, organisé un brunch-master class à l’Hôtel de Crillon pour les professionnels de la mixologie avec Luca Picchi, un acteur incontournable du monde de la mixologie. Nos réflexions ne cessent d’évoluer, et nous travaillons toujours sur des nouvelles manières d’inspirer les barmen et de travailler avec eux.

Quelles sont les caractéristiques de votre produit dédié Cask Tales ?

Nous effectivement lancé en 2018 un nouveau produit, Campari Cask Tales, en quantité très limitée et réservé aux professionnels de la mixologie. Il s’agit d’une déclinaison de Campari vieillie en fût de bourbon et embouteillée à 25%. Il s’agit d’une édition parfaite pour inspirer à créer de nouveaux cocktails. Son profil est d’une amertume plus ronde, des notes fruitées et crémeuses ainsi qu’une touche de bois fumé apportée par le fût. En France, nous disposons uniquement de 500 bouteilles.

«Le profil de notre bitter mérite d’être exploré»

Comment accompagnez-vous les 100 ans du negroni ?

En 2018, le thème de la Campari Bartender Competition était les voyages autour du monde à la façon du Comte Negroni. Campari est l’ingrédient historique de ce cocktail qui fait fureur en ce moment et depuis 100 ans. C’est un cocktail aussi versatile que Campari, on peut trouver un grand nombre de déclinaisons du cocktail dans des milliers de bars partout dans le monde et je ne suis pas sûr que l’imagination des barmen pour s’approprier de ce cocktail soit prête de s’épuiser ! Nous avons également été présents au salon Cocktail Spirits. Enfin, nous avons développé une offre collector, présentée le 11 septembre lors de la nouvelle édition de la Campari Red Galleria.

Quels éléments iconiques de la marque souhaitez-vous mettre en avant ?

Tout d’abord, le profil complexe du produit. Campari est un bitter et son profil mérite d’être exploré. Nous travaillons donc sur le negroni en mixologie et sur le Campari & Tonic pour le grand public. Nous mettons aussi les origines milanaises de la marque très en avant. Milan est une ville qui mérite d’être découverte peu à peu. Si on reste à la surface, on risque de rater les détails qui donnent à cette ville tout son charme.  La plateforme design de la marque cherche à exploiter ce même coté créatif que nous trouvons dans la mixologie. Nous travaillons depuis trois ans avec le studio 5.5 designers pour créer des objets liés au monde du bar et des cocktails avec la touche Campari. En 2017, nous avons créé une carafe, et en 2018 une lampe.

De quelle manière comptez-vous renforcer l’image de la marque auprès du grand public ?

Campari bénéficie d’un taux de notoriété assez important. Notre ambition est d’inviter le plus de gens possible à découvrir le produit et on le fera avec du Campari & Tonic. Il s’agit d’un cocktail rafraichissant, léger et avec un profil amer qui est très agréable pour le palais. On le voit comme la porte d’entrée au monde de l’amertume. Nous travaillons sur la notoriété du cocktail au travers d’une campagne de communication, ainsi que des animations en grande distribution et en CHR. L’objectif est d’inviter les consommateurs à découvrir la marque d’une manière simple mais innovante, et très contemporaine.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Publié dansEconomieEntreprises