Aller au contenu

Pierre Dutaret (Libeo): “les entreprises doivent pouvoir monitorer plus facilement leur trésorerie”

Fin avril, Libeo a annoncé avoir levé quatre millions d’euros, et faire évoluer son offre tarifaire. La plateforme dédiée au paiement entre entreprises, créée début 2019, a élargi son cœur de cible au-delà des restaurateurs (ses fondateurs ont eu une expérience dans le secteur) pour s’adresser à l’ensemble des TPE-PME. “Régler et échanger avec un fournisseur devrait être aussi simple qu’envoyer un message sur un réseau social”, estime Pierre Dutaret, cofondateur de la start-up.

Quels sont les objectifs de la levée de fonds de Libeo ?

Cette levée de quatre millions d’euros réalisée auprès de LocalGlobe et de notre fonds historique Breega va nous permettre déployer massivement notre solution aux TPE et PME. Pour se faire nous allons accroître la connectivité de la plateforme, fonctionnant tel un réseau social, et renforcer l’équipe existante avec de nouveaux talents.

Comment a évolué le profil des clients de Libeo depuis le lancement ?

La plateforme a été conçue pour les TPE-PME qui ont montré un vif intérêt pour le produit dès son lancement. Nous comptons aujourd’hui près de 5000 entreprises sur le réseau, de tous les secteurs d’activité et notamment en food et dans l’hospitalité.  Parmi nos clients nous comptons des références de la restauration telles que Miznon, Victor et Charly, Adar, Holybelly, Côté Sushi…

Quelles ont été les préoccupations de vos clients ces dernières semaines et comment les avez-vous accompagnés ?

Certains de nos clients ont été impactés par la crise. C’est d’autant plus le cas pour nos clients restaurateurs qui se sont vu imposer la fermeture obligatoire de leurs établissements. Leurs principaux sujets de préoccupations sont bien sûr liés à la gestion de leur trésorerie, avec beaucoup d’interrogations sur les financements proposés par l’Etat, les mesures de reports de loyers, le chômage partiel… Pour les accompagner au mieux, nous avons organisé de nombreux webinars avec les instances concernées (BPI, la Banque de France, le Médiateur des entreprises). Nous avons rédigé des articles de blog avec l’aide d’experts (avocats, financiers) et de nos partenaires notamment tels que QuickBooks, Innovorder ou encore Tiller. 

Quels sont vos objectifs de développement ?

La plateforme a été pensée pour faciliter le paiement de factures entre entreprises. Nous souhaitons continuer dans ce sens et aller plus loin en faisant de Libeo un vrai réseau social sur lequel se retrouvent et échangent clients et fournisseurs. Par ailleurs, nous souhaitons que toutes les TPE-PME puisse disposer d’un outil de gestion et règlement des factures fournisseurs. Pour cela, nous venons de lancer une offre gratuite qui donne accès à toutes les fonctionnalités standard de Libeo, pour que toutes les entreprises puissent suivre leur trésorerie.

Publié dansEconomieEntreprisesIndustrie financièreManagementMarchés et finance

Commentez cet article sur nos réseaux sociaux