ÉconomieEntreprisesServices

MyCookDiary veut faciliter la transmission des recettes de cuisine

Le nouveau réseau social culinaire MyCookDiary mise sur la confidentialité.

Laurène BonnierLes recettes de cuisine sont souvent des secrets de famille… et nécessitent d’être transmises, voire d’être partagées au plus grand nombre. Le nouveau réseau social MyCookDiary entend répondre à cette double exigence. « Nous sommes partis du constat que mis à part un e-mail ou un bout de papier il était impossible de conserver et de partager facilement ses recettes avec sa famille et ses proches », explique à Business & Marchés la co-fondatrice du site, Laurène Bonnier. Une publication des recettes pour tous les lecteurs de la plateforme est également possible.

Ce réseau social « qui sait garder un secret » se lance dans un univers du Web culinaire déjà chargé. Pour se démarquer, il compte sur ses multiples fonctionnalités de mise en relation et de contact entre membres, ainsi que par la facilité offerte aux utilisateurs de définir le cercle de personnes auprès duquel ils souhaitent partager leur recette.  MyCookDiary envisage des partenariats avec des acteurs de l’univers de la cuisine pour se développer, et compte sur la publicité et des placements de produits dans les recettes afin d’assurer sa pérennité.

A propos de l'auteur
Journaliste à L'Usine Nouvelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
ÉconomieEntreprises

Marc Bonneton (Cockorico): “les cocktails prêts à boire peuvent concurrencer la bière”

Démocratiser le cocktail et faciliter ses usages, telles sont les ambitions de Cockorico. Cette marque de cocktails prêts à boire se lance sur le marché, avec Marc Bonneton.
ÉconomieEntreprisesServices

Biscuits personnalisables : Shanty Biscuits ne perd pas une miette de son marché

Shanty Biscuits vend en ligne des biscuits personnalisables à destination des consommateurs et des professionnels. Un équilibre entre deux cibles qui lui…
Actualité socialeSociété

Julien Dumas : “il faut se réapproprier le mot de restaurateur, en se rapprochant des gens”

Julien Dumas, chef du restaurant parisien Lucas Carton, travaille sur les conditions de réouverture et décrypte les enjeux du “monde d’après”.