Focus

Reconversion : de l’informatique à la restauration rapide

1 min. de lecture

Thierry Vaisse, franchisé Subway en région parisienne, revient sur son expérience.

Thierry-Vaisse-02A la tête des restaurants Subway de Créteil (Val-de-Marne), le plus grand de France, et de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) depuis 2009 et 2011, Thierry Vaisse, âgé de 47 ans, envisage aujourd’hui de poursuivre son aventure de franchisé en comptant ouvrir deux nouveaux fast-foods d’ici l’an prochain. Il n’est pourtant pas restaurateur de profession…

« [Son] âge, la situation spécifique des plus de 50 ans en France par rapport à l’emploi, l’envie d’entreprendre et de créer [son] emploi sur le long terme » ont joué dans sa décision de se reconvertir en 2008, explique-t-il. Il était auparavant directeur commercial chez Palm. Il a misé sur Subway (41125 restaurants dans le monde et 502 en France) en raison d’un « marché de la restauration rapide dynamique, d’un concept bien rodé, de la notoriété et du positionnement leader de l’enseigne à l’international », ainsi qu’en raison « des opportunités de développement du concept et de l’enseigne en France ».

Si la recherche d’emplacements a constitué son principal défi – il a misé sur des centres commerciaux à fort trafic mais exigeants financièrement -, il doit aujourd’hui faire face à l’ensemble des défis quotidiens rencontrés par un entrepreneur, tel le management d’équipes. Il conseille aux potentiels candidats à la franchise « de réaliser une étude de marché approfondie, de bien étudier le concept et le réseau) de rencontrer en amont le plus grand nombre de franchisés, et de bien étudier les résultats financiers des franchisés en place ».

A lire également
Entreprises

A Bastille et à Châtelet, Berliner Wunderbar teste ses formules déjeuner à emporter

A Paris, deux des établissements de Berliner Wunderbar proposent une nouvelle formule déjeuner. Un moyen de tester cette offre avant l’ouverture prochaine d’un bar sur deux niveaux dans le centre de Paris, à Châtelet.
ÉconomieEntreprisesManagement

“La crise sanitaire est l'occasion de repenser la relation client en se mettant à la place des consommateurs”

Depuis un an, les professionnels de l’hôtellerie-restauration ont dû composer avec de nouvelles procédures sanitaires. Thierry Spencer, directeur associé de l’Académie du Service, décrypte les enjeux de la relation client en période de pandémie.
Focus

Restauration : l'attente qui n'en finit pas

Depuis que la crise du coronavirus a frappé, les restaurants et bars sont au bord de la faillite. Fermés administrativement sans horizon…

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter