Entreprises

Les spiritueux de BrewDog débarquent enfin en France

1 min de lecture
BrewDog Distilling Co

Après la bière, les spiritueux. Gins, rhum, vodka et liqueur attendent les amateurs français des produits de BrewDog, avec une volonté d’élargir la communauté de la marque.

Nous connaissions les bières BrewDog, qui se sont imposées depuis 2007 comme des fers de lance du mouvement “craft”. Une production, initialement basée en Ecosse, qui s’est internationalisée, tout comme la distribution. Depuis cinq ans, l’entreprise s’est lancée dans les spiritueux (BrewDog Distilling Co). Une gamme d’abord lancée au Royaume-Uni en 2016, avant de progressivement se déployer en Europe – en Allemagne, en Suisse et depuis septembre 2020 en France sous la houlette de Free Spirits Distribution (IBB conservant la distribution de la bière).

“Bien entendu, une partie de notre cible consommateurs est celle consommant déjà nos bières BrewDog et qui souhaite découvrir nos spiritueux. Cependant, avec cette nouvelle catégorie, l’idée est d’aller recruter plus largement des personnes qui ne connaissent pas forcément BrewDog mais ont une appétence pour le rhum, la vodka ou bien le gin, indique Anne-Laure Charrier, responsable marketing France. Nos deux catégories sont complémentaires. Nous restons une seule et même marque, avec le même ADN fort et disruptif”.

Quatre gins lancés simultanément

On retrouve, au catalogue, une vodka (Rogue Wave), quatre gins (trois sous le nom Lonewolf et un baptisé Zealot’s heart) ainsi qu’un rhum, aux prix de vente conseillés de 32 à 46 euros. “Nos spiritueux sont des produits de qualité, artisanaux et uniques. Nous maîtrisons l’ensemble de la conception”, poursuit Anne-Laure Charrier. Deux alambics à repasse, respectivement de 11 000 et de 4000 litres, sont présents dans les locaux, en Ecosse. La colonne de distillation monte jusqu’à 19 mètres et comporte 60 plateaux, précise BrewDog. Une liqueur (Inugami) complète l’offre.

Les spiritueux sont présents à la carte des bars français de BrewDog à Paris et à Nice (Alpes-Maritimes). Chaque établissement dispose d’une latitude pour les proposer, seuls ou en cocktails.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2783 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
La sélection de la rédaction

En mai, le Paris Beer Festival refait découvrir la bière artisanale

Du 20 au 26 mai 2024, le Paris Beer Festival s’articule autour de TTO, visites de brasseries, food pairings et d’un salon, le Grand final, à Ground Control.
La sélection de la rédaction

Les rhums Planteray se déclinent en cocktails, comme l'illustre le Fridge Comedy club

La marque de rhum Planteray (ex-Plantation) a organisé, mi-mai, sa Tropical Week dans une cinquantaine de bars français, avec des cocktails créés par chaque établissement, comme au Fridge Comedy room, à Paris.
Entreprises

L'eau-de-vie albanaise Gonxhe se lance par l’intermédiaire des bars

Produite en Albanie, l’eau-de-vie de raisin Gonxhe, initiée par deux entrepreneurs français, s’est lancée par l’intermédiaire des bars depuis un an.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

1 commentaire

Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez nous contacter par mail depuis notre page A propos.