Aller au contenu

Les Jamelles s’épanouissent sur le terrain des vins de cépage

Mis à jour le 31 mai 2019

Avec leur Sélection parcellaire, Les Jamelles confirment la montée en gamme de la marque. L’entreprise est devenue un acteur-clef du vin.

Les Jamelles montent en gamme. Créée en 1995, la marque spécialisée sur les vins de cépage du Languedoc lance sa Sélection parcellaire, une offre de quatre vins (syrah, grenache noir, carignan, mourvèdre). « Quelques parcelles avaient un potentiel assez unique. Nous avons eu l’opportunité de proposer quatre vins originaux, issus de cépages méditerranéens, vendangés à la main puis vinifiés en cuves tronconiques de 50 hl importées de Bourgogne », indique Laurent Delaunay. Propriétaire de l’entreprise avec sa femme, il l’a fait progresser jusqu’à employer aujourd’hui 70 personnes et produire 6 millions de bouteilles, exportées à hauteur de 70%.

« Nous sommes d’origine bourguignonne, poursuit Laurent Delaunay. A Monze (Aude), dans les Corbières, nous avons trouvé un terrain de jeu extraordinaire où nous pouvions acclimater la quasi-totalité des cépages ! Le chardonnay, le merlot ou la syrah sont ainsi arrivés sur place, favorisés par de micro-climats locaux. Nous avons pu prendre le contrepied des vins de terroir. » Depuis deux ans, à la faveur d’un contrat, Les Jamelles disposent dans leur giron de pieds de gewurtztraminer. Au total, l’entreprise possède 100 ha de vignes en propre et achète la production de 1200 ha auprès de 45 vignerons. dont 400 ha en contrats à très long terme de treize ans.

Des vins qui ont trouvé leur public

La catégorie des vins de cépage « a trouvé son public », se réjouit Laurent Delaunay. En France, l’accent est mis sur les cavistes et le réseau cafés-hôtels-restaurants : « nous avons des vins de brasserie, et Paris constitue un gros marché ». A l’export, le Canada figure en tête – le sauvignon blanc représente le premier vin blanc français, en volume, sur ce marché. La Sélection parcellaire n’est pas un ballon d’essai pour Les Jamelles : depuis une quinzaine d’années, les meilleures cuvées vinifiées par Catherine Delaunay, assemblées à partir des meilleures barriques, sont regroupées au sein de la Sélection spéciale des Jamelles.

Restaurant Terra, à Paris - Cuisinier dans le Marais Restaurant Terra, à Paris - Côte de veau et purée de pommes de terre

Les nouveaux vins des Jamelles se prêtent parfaitement à des accords gastronomiques – rendez-vous a été pris chez Terra, un nouveau restaurant du Haut-Marais à Paris. Au menu : ravioles de bœuf/céleri rave (en accord avec le grenache noir), côte de veau/purée de pommes de terre (syrah et mourvèdre), streusel chocolat-crème au café (carignan). L’occasion de rappeler qu’en 2020, Laurent et Catherine Delaunay fêteront les vngt-cinq ans de la marque… et les trente ans de leur couple.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Publié dansEconomieEntreprises