Aller au contenu

Inquiétude record sur le montant des retraites futures

Les Français s’inquiètent pour le montant de leur retraite, et aspirent à une réforme du système en profondeur.

80 % des Français font part de leur inquiétude sur le montant de leur retraite. Ce niveau n’avait jamais été atteint depuis 2009, selon l’Observatoire français des retraites réalisé par Ipsos pour l’Union mutualiste retraite, Corem et Liaisons Sociales*.

Afin de se prémunir contre d’éventuelles évolutions du régime ou pour améliorer leurs revenus futurs, 49 % des sondés expliquent avoir épargné d’une manière ou d’une autre en vue de leur retraite. Ce chiffre est stable depuis avril 2011.

Malgré des craintes sur l’avenir (71 % des Français sont préoccupés à l’égard de leur niveau de vie au moment de la retraite) un tel type de placement n’est pas forcément accessible à tous : « la proportion de Français épargnant dans cette optique n’évolue guère. Pour nombre de Français, leurs ressources ne leur permettent pas, quand bien-même ils le souhaiteraient », explique Christelle Craplet, directrice d’études chez Ipsos. Le manque de moyens et d’information sont les premières raisons avancées par les non-épargnants, devant la peur d’une perte des économies du fait de l’instabilité des marchés.

Les Français aspirent à une nouvelle réforme

Malgré le mécontentement provoqué par les précédentes refontes du système, les Français souhaitent que celui-ci évoluent de nouveau. 63 % d’entre eux préfèreraient qu’on réforme en profondeur le système de retraite, en mettant à plat tous les sujets, y compris les plus délicats, contre 31 % qui aspirent à une réforme partielle qui permettrait de contourner d’éventuels blocages sociaux…

Le président de la République François Hollande a déjà fait part de l’éventualité d’un éventuel allongement de la durée de cotisation, s’éloignant des positions adoptées par le Parti Socialiste durant les derniers quinquennats passés dans l’opposition. 66 % des sondés estiment nécessaire d’allonger la durée de cotisation, et 65 % pensent nécessaire d’augmenter les cotisations retraites supportées par les salariés et les entreprises.

Si réforme il y a, le gouvernement ne semble toutefois pas convaincre les Français à ce sujet. 76 % d’entre eux ne lui font pas confiance pour assurer l’avenir des retraites. Un chiffre qui confirme, à l’instar des précédents sondages ici traités, la forte défiance à l’égard de l’exécutif.

*Sondage réalisé par téléphone les 12 et 13 avril 2013 auprès d’un échantillon national représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus (1.019 personnes).

Publié dansEconomiePolitique éco