Aller au contenu

L’immobilier neuf souffre de craintes sur la fiabilité des promoteurs

Les Français aspirent à habiter dans un logement neuf, mais redoutent d’être arnaqués et d’être déçus lorsqu’ils achètent sur plan.

Les Français plébiscitent l’immobilier neuf, mais craignent d’avoir de mauvaises surprises. 57 % des personnes interrogées par l’Ifop pour la place de marché Immobilier Stock Exchange* considèrent qu’il constitue un idéal de logement. Les sondés sont séduits par une meilleure performance énergétique, un entretien simple et une optimisation des aménagements. Ces atouts ne favorisent pas pour autant un passage à l’acte : au cours des cinq dernières années, % des sondés n’ont pas eu recours aux services d’un agent immobilier.

Malgré les nombreuses offres proposées par les promoteurs et leur attrait prononcé pour l’immobilier neuf, les Français sont réticents à s’engager dans l’achat d’un bien avant qu’il ne soit construit. 66 % des sondés déclarent ainsi qu’ils ne sont pas prêts à acheter auprès d’un agent immobilier un bien immobilier neuf sur plan. Parmi les risques de l’achat sur plan, les sondés ont essentiellement peur de ne pas être livrés (faillite, arnaque…), de ne pas disposer du logement dans les délais annoncés, et dans une moindre mesure, d’être déçus par l’agencement du bien.

La garantie décennale, qui couvre les vices menaçant la solidité de la construction durant dix ans, la mise à disposition de documents garantissant la solidité du promoteur, et la visite d’un logement témoin constituent autant de moyens permettant de rassurer les acquéreurs potentiels.

Ces éléments de réassurance sont essentiels pour les promoteurs, qui peuvent également, pour certains d’entre eux, s’appuyer sur leur notoriété. Avec une progression des ventes immobilières de 4,10 % au premier semestre mais un recul de 22,4 % des mises en vente, le contexte apparaît comme porteur pour l’immobilier neuf… et ce même si les tensions sur le pouvoir d’achat restent fortes.

*Sondage réalisé par questionnaire auto-administré en ligne du 4 au 6 septembre auprès d’un échantillon représentatif de la population composé de 1001 personnes âgées de 18 ans et plus.

Publié dansEconomieEntreprisesServices