ÉconomieEntreprisesIndustrie

IceRoll réinvente la crème glacée

IceRoll - Corner Paris

IceRoll propose des crèmes glacées roulées à partir d’une machine innovante.

Transformer votre crème glacée en un rouleau en forme de wrap, c’est possible ! Lancé en décembre 2014, IceRoll propose « une nouvelle expérience de crème glacée » avec une machine proposant une façon inédite de commercialiser ce produit.

L’équipe, basée à Paris, a commencé à travailler sur le concept en septembre 2013 et transporte son équipement lors d’événements, sous forme de prestations de services ou de vente de la crème glacée roulée. « Un petit stand qui s’adapte au lieu en intérieur comme en extérieur nous semblait très adapté. Nous souhaitions apporter une animation en plus d’un produit culinaire, un véritable show où l’on consomme le produit dès sa conception », indique à Business & Marchés le fondateur d’IceRoll, Quentin Bourdonnay.

« Nous sommes d’abord partis de nos envies et de ce que nous souhaitions faire. Nous avons senti la vague street food, qui me semble très intéressante, arriver en France. Nos manières de consommer évoluent donc l’offre doit s’adapter. Les food trucks ne me semblent pas être la seule réponse, c’est un modèle américain et qui à été dupliqué tel quel alors que les architectures de nos villes sont fondamentalement différentes », complète-t-il.

Des choix graphiques et gustatifs

Dans un univers très concurrentiel et sur un marché de la crème glacée occupé de longue date par les artisans et les industriels, IceRoll « innove sur le procédé de fabrication : le consommateur voit la glace se faire sous la forme très graphique en forme de rouleau. De plus, nous arrivons mieux à retranscrire le goût du fruit puisque nous n’avons pas de temps de macération comme dans la glace traditionnelle », précise le jeune entrepreneur.

IceRoll mise également sur le choix de ses matières premières. « La totalité des produits sont frais, nous préparons le mix à glace la veille de l’événement sans conservateur ou additifs.  Nous travaillons avec un fabricant français de purée de fruit frais pour garantir la qualité de chaque glace », ajoute Quentin Bourdonnay.

L’entreprise propose, pour l’heure, ses services sous forme événementielle. Elle dispose d’un exemplaire de son dispositif. « Il me semble intéressant de développer le concept dans des lieux fixes mais ce n’est pas encore à l’ordre du jour. Lorsque nous le ferons, ce sera un concept qui rassemblera plusieurs typologies de produit, pas exclusivement de la glace. En plus de l’événementiel, nous allons développer une machine à usage domestique pour le grand public. Son lancement aura lieu sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter pour le début de l’année prochaine. »

A propos de l'auteur
Journaliste à L'Usine Nouvelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Craig Sanders (Glace Room): “un bon glacier doit s'assurer de la qualité de ses matières premières”

Le déconfinement et le retour des beaux jours devraient faire le plaisir des gourmands et les affaires de Glace Room, sur un emplacement de choix à Paris.
ÉconomieEntreprises

Marc Bonneton (Cockorico): “les cocktails prêts à boire peuvent concurrencer la bière”

Démocratiser le cocktail et faciliter ses usages, telles sont les ambitions de Cockorico. Cette marque de cocktails prêts à boire se lance sur le marché, avec Marc Bonneton.
ÉconomieEntreprises

Comment Breizh Café fait essaimer la culture de la galette bretonne

Emplacements en vogue, inspirations bretonnes et japonaises, attention portée à la formation : le trio gagnant du développement des restaurants Breizh Café.