Aller au contenu

Green business: crédit d’impôt, auto et acheteurs

Chaque semaine, Problématiques propose un éclairage sur l’environnement. Aujourd’hui, focus sur l’actualité du green business et des initiatives en faveur de la planète. Vous pouvez participer à cette séquence par courriel: stassi@problematiques.fr

La fiscalité au service de l’environnement. De nouveaux crédits d’impôts sur les intérêts d’emprunt sont entrés en vigueur pour les propriétaires souhaitant investir dans des logements à basse consommation énergétique. Pour tout achat de logement neuf ne consommant pas plus de 50 kilowatts-heure et par mètre carré, un crédit d’impôt pourra s’étaler sur sept ans, jusqu’à 40 %. Cependant, cette limitation énergétique ne sera obligatoire qu’en 2012, d’où le relatif caractère confidentiel de la mesure. « D’ici là, l’ensemble de la construction reste encore régie par la règlementation thermique de 2005 : or celle-ci impose des normes beaucoup moins strictes« , indique à Capital Pierre Hérant, chef du département bâtiment à l’Ademe. Habituellement, ces normes sont comprises entre 120 et 140 KWh. Au Japon, le même mouvement se poursuit, avec la remise en place des aides aux particuliers pour l’installation de panneaux solaires. Leur suppression, en 2006, s’était traduite par un effondrement de la production dans l’archipel.

Le secteur automobile enfin converti au vert ? Frappés par un recul massif de leurs ventes, les constructeurs automobiles tentent de réagir en s’adaptant aux différents dispositifs de fiscalité verte (bonus-malus) et aux restrictions imposées dans les villes. Les échecs des modèles électriques, sur lesquels seuls Dassault (Cléanova) et Bolloré (Bluecar) placent de grands espoirs, ont refroidi les industriels, qui tablent désormais sur des concepts plus globaux. En témoigne Wolkswagen, qui a annoncé travailler sur un modèle sans impact sur l’environnement. Plus qu’un label, place au concret avec ce futur véhicule neutre en émissions de gaz à effet de serre, dont le moteur devrait être moins gourmand que ses prédecesseurs. De 1,6 litre en moyenne, l’objectif pour la firme de Wolfsburg est de parvenir à 1,2 litre. En revanche, le moteur hybride ne fait pas partie des priorités de Wolkswagen, qui se différencie ainsi de Toyota (Prius).

Les acheteurs sensibilisés. Selon une enquête réalisée par HEC, 80 % des acheteurs interrogés se disent concernés par le développement durable: il s’agit pour eux d’un « objectif prioritaire« . Question autant de demande que d’image, le respect de la planète et, facteur prenant une importance grandissante, l’éthique, deviennent des paramètres à prendre en compte dans les entreprises. Les services sont notamment concernés, comme l’explique à L’Express Pierre Adam, en charge du développement durable chez Accor: « les achats responsables laissent parfois moins de latitude en matière de choix. Si un hôtel veut privilégier des filières responsables, il évitera le thon rouge à la carte de son restaurant« . Au-delà du choix et des quantités, se pose aussi le problème du prix: si dans toutes les enquêtes d’opinion les consommateurs se disent prêts à payer plus chers pour des biens ou services soucieux de l’environnement et des Hommes, la barrière tarifaire apparaît encore comme un frein à un développement soutenu de cette offre.

Un palmarès des atteintes à l’environnement

Selon le premier bilan établi par l’Observatoire national de la délinquance, pas moins de 60.000 infractions relatives à l’environnement ont été recensées en 2007. Quelques 16.677 atteintes directes à la faune et la flore ont fait l’objet d’une sanction, à 80 % une contravention. 1.662 rejets polluants ont pour leur part été comptabilisés par l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques, et 315 procès-verbaux ont été dressés dans les parcs nationaux. Si ces chiffres semblent quantativement faibles, ils n’en demeurent pas moins en nette augmentation: ainsi, la gendarmerie a vu le nombre de PV concernant l’environnement passer de 837 en 2005 à 3.849 pour l’année 2007.

Publié dansEnvironnement-SantéSociété