ÉconomieEntreprises

Grain d’amour, vingt ans d’une success-story du rosé

2 min. de lecture
Vin rosé Grain d'amour - Vignerons du Brulhois

Produit par les Vignerons du Brulhois, le vin rosé Grain d’amour a vingt ans. Les raisons du succès : un nom sympathique, un cépage peu connu et un habillage élégant.

Impossible de passer à côté de l’élégant sleeve, conçu par l’agence Verywell, qui orne la bouteille anniversaire de Grain d’amour. Depuis vingt ans, ce vin rosé à base de muscat de Hambourg s’invite à l’apéritif des Français avec ses notes de pêche et de litchi ainsi qu’un parfum de rose. La récolte 2019 a donné satisfaction. 40% de la production en bouteilles des Vignerons du Brulhois (19 salariés, 70 viticulteurs, 10 000 hl vinifiés), une cave qui réunit depuis 2002 les coopératives de Donzac (Tarn-et-Garonne) et de Layrac (Tarn-et-Garonne) est dédiée au produit, multi-médaillé. Plus de 300 000 bouteilles sont vendues dans le monde. Christian Guérin, directeur, revient sur cette success-story.

Comment est né Grain d’amour ? 

Nous sommes précurseurs sur ce type de rosés sucrés et doux (environ 45 grammes de sucres résiduels) – nous produisons aussi des rosés secs. 80% du produit est élaboré à partir de muscat de Hambourg, un muscat noir. Il s’agit d’un des rares raisins de table qui peut être vinifié. Dans la région, nous avons depuis longtemps la tradition depuis longtemps du muscat de Hambourg consommé en tant que fruit.

Comment s’est développé ce vin ? 

A l’époque, on ne pouvait pas appeler un vin de table par le nom du cépage. Nous produisions 25 000 bouteilles de muscat de Hambourg, et le nom “Grain d’amour” est sorti. Il a été très vendeur ! On ne vend que sur le circuit traditionnel, dans les caveaux de vente et à l’export, notamment en Belgique et en Chine. En restauration, il est difficile d’accompagner un repas avec un vin doux, mais on peut en trouver au verre sur un dessert par exemple. Le produit peut être consommé à l’apéritif dans des bars branchés. Il est disponible en GMS par l’intermédiaire de grossistes. 

Quels accords mets-vins recommandez-vous ? 

Nous avons une clientèle multi-générationnelle. En magasin, nous avons tous les profils de consommateurs. Grain d’amour est un produit très transversal. On le conseille en apéritif, très frais. Grâce à son nom, il plaît lors des mariages ! On le conseille plutôt en entrée sur du foie gras. A la cave, nous vendons des gelées de Grain d’amour. Les fraises, melons, tartes aux fruits, et même des fromages à pâte persillée comme des bleus s’y prêtent bien également.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

A lire également
Entreprises

Agrumes et éco-responsabilité, la distillerie de Monaco trace son sillon

Un lieu atypique pour un projet qui l’est tout autant. Dans un immeuble qui date de 1700, la Distillerie de Monaco est,…
Entreprises

Comment Bollinger Diffusion a crée le gin Anaë

Né de la collaboration de Bollinger Diffusion avec la maison de cognac Delamain et la distillerie Bercloux, le gin “made in France” Anaë a été lancé à la rentrée.
EntreprisesIndustrie

Bière IPA : Lagunitas repense sa présence sur le marché français

Connue pour l’IPA, Lagunitas concentre ses efforts en France sur trois références, disponibles à la pression. La marque du groupe Heineken compte continuer à démocratiser ce style.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter