Aller au contenu

Frog met à l’honneur la créativité et la diversité de ses brasseurs

Célèbre pour ses pubs, Frog lance une gamme de cinq bières éphémères issues de la collaboration entre ses brasseurs, qu’ils soient permanents ou intégrés à d’autres services de l’entreprise.

Caisse de résonance de la bière artisanale, la Paris Beer Week constitue la période privilégiée par Frog pour lancer sa gamme de cinq nouvelles bières, The Frog Brewers’ Project. Des bières disponibles en édition limitée nées de la seconde édition de sa « Battle of the Brewers », qui a permis à 40 collaborateurs de l’entreprise, regroupés en 13 équipes, d’imaginer de nouvelles recettes, lors de sessions de brassage en mai 2018 puis d’une soirée associant professionnels et fidèles clients en septembre dernier. Durant ces neuf mois, Eugénie Mai-Thé, qui dirigeait la production, a eu le temps de quitter l’entreprise… avant d’y revenir !

Historiquement, le process de brassage s’effectuait uniquement dans les pubs – dès 1993 au Frog & Rosbif, dans le 2ème arrondissement de Paris. Face à l’augmentation de la demande, à l’ouverture d’établissements n’étant pas dotés de capacités de production et à l’essor de la gamme en grandes et moyennes surfaces, un site dédié a ouvert en 2013 à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), aujourd’hui remplacé par l’usine de Pierrefitte ouverte fin 2018 – nous y reviendrons prochainement. 10.000 hl sont produits par an dans les différents lieux.

Un process de formation spécifique

Connue pour ses pubs, Frog compte 40 brasseurs en raison de son parcours d’intégration, qui contient des sessions de découverte de l’univers de la bière, y compris pour les collaborateurs basés au siège. Des profils marketing ou commerciaux se sont ainsi pris au jeu, jusqu’à partager leur temps de travail entre la brasserie et leur bureau. Ils bénéficient, pour certains, d’une formation poussée au brassage – il n’y a donc pas que des brasseurs permanents parmi les 325 salariés de l’enseigne présente à Paris, Bordeaux et Toulouse.

« Nous sommes fiers de cette initiative qui joue à la fois la carte du collectif et de l’épanouissement personnel, et qui donne la possibilité à chaque collaborateur de s’impliquer concrètement dans l’entreprise et de contribuer à son rayonnement auprès de nos clients », se réjouit Paul Chantler, fondateur.

Cinq références à découvrir

FrogBeer SuperHero Series au Frog Revolution
Les bières des jeunes brasseurs de Frog connaîtront-elles le même succès que la SuperHero Series ?

Au Frog Revolution (4ème arrondissement de Paris), la charte graphique de la gamme SuperHero Series (Kapow, Wham, Thawack, etc.) décore toujours l’escalier. A la pression, les cinq nouvelles références sont mises en avant : Pomelo Blonde, Tropical Funk, Banane Paname, Saazilic et Imperial Panther.

La Pomelo Blonde (4,2%), une blonde au pamplemousse, brassée en dry hopping, offre de très beaux aromes d’agrumes au nez, et présente une belle buvabilité. La Tropical Funk (5%), une sour très acide, tranche davantage avec l’offre habituelle de FrogBeer. Les notes herbacées de la Saazilic (4,7%), une saison, surprennent immédiatement grâce au houblon Saaz, aux feuilles de combawa et au basilic frais.

La banana milk stout Banane Paname (7%) cache bien son jeu concernant la banane (pourtant bien présente), mais se rapproche du café. L’Imperial Panther (7%), un coffee caramel imperial stout brassé avec sept houblons différents, est plus difficile à dompter, mais se révèle doux en bouche. Ces bières peuvent, actuellement, être testées ensemble.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Opération portes ouvertes

Du 21 au 23 juin, Brasseurs de France relance son opération « La Moisson des brasseurs ». Pour sa neuvième édition, 70 brasseries ouvriront leurs portes afin de faire découvrir leurs process de production, ainsi que les spécificités des approvisionnements et de leurs gammes. Il s’agit de « révéler au plus grand nombre la richesse et la diversité de la production brassicole française », indiquent les organisateurs. FrogBeer y participera, à Pierrefitte et au Frog XVI, à Paris.

Publié dansEconomieEntreprises