ÉconomieEntreprisesServices

Exécutive traiteur passe au fast-food bistronomique

2 min. de lecture
Brunch de la Gaîté lyrique par Exéutive traiteur

Restauration – Exécutive traiteur met son expertise événementielle au service de fast-food bistronomiques implantés dans des lieux iconiques, au déjeuner et pour bruncher.

Du traiteur événementiel à la restauration à table, il n’y a qu’un pas qu’Exécutive traiteur vient de franchir. Créée en 2009 à Montreuil (Seine-Saint-Denis), l’entreprise vient d’installer un restaurant au nouveau Théâtre du 13ème art, à Paris, ainsi qu’au centre culturel de la Gaîté lyrique (3ème arrondissement). « Nous connaissions, de par notre activité de traiteur, des lieux ayant besoin d’un restaurant et qui, comme nous, sont résolument orientés par la créativité. Nous souhaitions aussi valoriser les surplus tirés de notre activité traiteur », explique Bruno Viala, cofondateur, chef de la cuisine et créateur culinaire.

Executive Traiteur s’est lancée « en pleine crise, avec la volonté de réinventer les codes du métier », souligne son directeur associé en charge de la communication et du développement numérique, Brieg Monsant. Pour s’imposer face à des entreprises bien établies, le choix de la qualité et de la créativité a été privilégié, avec des principes forts – « nous évitons les verrines et les pics sur les buffets, et nous préférons miser sur des produits bien présentés ». 1 million d’euros de chiffre d’affaires est réalisé sur cette activité. Or, il est nécessaire d’être référencé dans les lieux événementiels et de stabiliser une activité par définition intermittente. « Le concept de fast-food bistronomique s’est imposé », lance Bruno Viala, qui a inauguré la formule en janvier 2016 au sein de l’espace de coworking Ici Montreuil.

Des fast-food bistronomiques

Deux menus sont déclinés le même jour de la semaine au sein des trois établissements. Le premier, végétarien, tient particulièrement à cœur à l’équipe d’Exécutive traiteur (20 personnes à temps plein). Il incarne la dimension environnementale et le souhait de renouveler l’offre. Le second alterne de la viande et du poisson. Les deux propositions sont liés à une sélection d’accompagnements. « Nous fonctionnons presque comme un fast-food, mais dans un registre qualitatif, avec une communauté de clients engagés », indique Brieg Monsant. Les cuissons sont réalisées à hauteur de 60% au laboratoire, avant d’être terminées in situ. Pour fidéliser la clientèle, les menus bougent peu pour l’heure, avant d’éventuelles évolutions. A terme, l’objectif est d’équilibrer les revenus entre l’activité traiteur et les cantines.

Comme l’activité ne s’arrête pas le week-end, Exécutive traiteur a cherché à s’adapter en lançant à la Gaîté lyrique un brunch, chaque dimanche : viennoiseries, cupcakes, saumon mariné au thym, fèves… proposés sous les dorures du foyer historique (inscrit à l’inventaire des monuments historiques), qui contraste avec la modernité des derniers aménagements du bâtiment en alliant tradition… et innovation.

  • A compter du 10 février 2018, les brunchs seront également servis le samedi.
2209 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesServices

“La restauration livrée est un métier à part entière, qui nécessite des process dédiés”

Le chiffre d’affaires de la restauration livrée a atteint 4,9 milliards d’euros en 2020. Les clients réguliers pèsent pour 50% des utilisateurs des services de livraison. François Blouin, président de Food service vision, décrypte ce paysage remodelé.
Entreprises

A Bastille et à Châtelet, Berliner Wunderbar teste ses formules déjeuner à emporter

A Paris, deux des établissements de Berliner Wunderbar proposent une nouvelle formule déjeuner. Un moyen de tester cette offre avant l’ouverture prochaine d’un bar sur deux niveaux dans le centre de Paris, à Châtelet.
ÉconomieEntreprisesManagement

“La crise sanitaire est l'occasion de repenser la relation client en se mettant à la place des consommateurs”

Depuis un an, les professionnels de l’hôtellerie-restauration ont dû composer avec de nouvelles procédures sanitaires. Thierry Spencer, directeur associé de l’Académie du Service, décrypte les enjeux de la relation client en période de pandémie.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter