Aller au contenu

A Villages Nature, l’esprit de Disney n’est jamais bien loin

Initié par Euro Disney et le groupe Pierre et Vacances-Center Parcs, Villages Nature Paris doit booster le tourisme francilien et le Val d’Europe grâce à deux acteurs majeurs. Une première tranche vient d’ouvrir.

Quatorze ans après la genèse du projet, Villages Nature Paris, nouveau complexe d’hébergement et de loisirs détenu à parité par les groupes Pierre et Vacances-Center Parcs et Euro Disney, a été inauguré mardi 10 octobre à Villeneuve-le-Comte (Seine-et-Marne), à 6 kilomètres de Disneyland Paris. « Il n’y a aucun character Disney !, tempère Olivier Robin, directeur des opérations de Villages Nature et précédemment chargé de la stratégie des parcs de loisirs. Il s’agit d’une rencontre entre deux acteurs du tourisme européen afin d’enrichir la grande destination qu’est Disneyland Paris, au sud de terres réservées lorsque Disney s’est installé, avec l’expérience de Center Parcs, que l’on y retrouve. »

Promenade du Lac - Villages Nature Paros
Le long du lac de Villages Nature Paris…
Promenade du lac : commerces et logements - Villages Nature Paris
… et de ses commerces

868 cottages et appartements, qui permettent de loger 3500 personnes environ, sont disponibles à la location depuis un mois, avant un second volet de 220 unités à venir d’ici deux à trois ans. 1000 visiteurs à la journée sont par ailleurs attendus au plus fort des pics de fréquentation, avec l’objectif de recevoir 1 million de vacanciers par an, répartis à parts égales entre les Français et les Européens, même si ceux-ci « sont actuellement plus nombreux, au-delà de nos prévisions », ajoute Olivier Robin. 295 hectares sont disponibles, dont 150 ha déjà développés. 600 emplois ont été créés, occupés à 75% par des Seine-et-marnais.

De nouvelles perspectives pour l’agglomération

« La canalisation géothermique s’étend jusqu’à Disney en desservant les nouveaux quartiers de l’agglomération de Val d’Europe, ce qui illustre bien la dynamique public-privé à l’œuvre sur ce territoire », poursuit Olivier Robin. Seule source d’énergie du site, elle symbolise son prisme environnemental – « nous souhaitons une approche de l’écologie qui ne soit pas culpabilisante, mais ludique et joyeuse », souligne le président de Pierre et Vacances-Center Parcs, Gérard Brémond. « Villages Nature est le fruit du pari de l’intelligence collective », se réjouit Arnaud de Belenet, président de Val d’Europe agglomération et sénateur-maire de Bailly-Romainvilliers. « Notre territoire doit être une porte d’entrée vers notre belle région », estime-t-il, égrenant les projets : campus des métiers du tourisme, renforcement des transports, demandes visant à créer une « vallée du jeu » avec des casinos…

L’inauguration du complexe constitue un soulagement pour les différentes parties prenantes, après de multiples obstacles et plusieurs retards à l’allumage. « Que de chemin parcouru depuis une décennie ! », s’émerveille Gérard Brémond : « nous devions développer une vision stratégique du tourisme de demain, orienté vers le développement durable. Cette utopie est devenue réalité grâce à la joint-venture avec Euro Disney et sa nouvelle présidente, Catherine Powell, qui s’est immédiatement approprié le projet dès son arrivée en 2016. » Si Pierre et Vacances-Center Parcs assure la conduite des opérations, Mickey n’est jamais bien loin : « nous avons la chance de compter sur Disney pour nous aider à améliorer la qualité de l’accueil des touristes et l’expérience visiteur », renchérit la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse. Pour les vacanciers déjà rompus à Disneyland Paris, la thématisation des espaces, l’appui de Joe Rohde, senior vice-président de ‎Walt Disney Imagineering, et même les name tags du personnel constitueront autant de clins d’œil.

Cap sur les loisirs aquatiques

La Ferme Bellevue - Villages Nature Paris
Au sein du corps de ferme reconstitué à l’entrée de Villages Nature Paris.
La Forêt des légendes de Villages Nature
La Forêt des légendes, au fond du complexe.

Dans les allées de Villages Nature Paris, l’expérience visiteur se décline en cinq univers : la Ferme Bellevie (où les vaches, chèvres, poneys et animaux de la basse-cour « évoluent dans un environnement inspiré de l’architecture briarde », indique Olivier Robin), les Jardins extraordinaires (organisés autour des quatre éléments), la Forêt des légendes (une aire boisée parsemée de jeux pour enfants), la Promenade du lac (commerces et restaurants) et, en point d’orgue, l’Aqualagon, un centre aquatique de sept toboggans complété par plusieurs bassins extérieurs chauffés et ouverts à l’année. Cette large place accordée aux piscines n’a pas été sans poser de difficultés aux promoteurs de Villages Nature, qui ont dû lancer des formations pour pouvoir recruter 70 maîtres-nageurs sauveteurs et surveillants de baignade. L’effectif est, aujourd’hui, de 55 personnes.

Bassins extérieurs - Villages Nature
Les bassins extérieurs sont ouverts toute l’année.

Il faudra bien cela pour attirer les foules – le projet doit contribuer à l’objectif gouvernemental de 100 millions de visiteurs par an en 2020, martèle Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères. « La France n’est pas la première destination en termes de dépenses », regrette-t-il toutefois. Les acteurs du tourisme, dont les entreprises de Marne-la-Vallée (qui compte aussi un grand centre commercial et un centre outlet), sont officiellement incités à œuvrer dans cette direction.

Photo de couverture: Jacques Ferrier Architecture/Luc Boegly

Publié dansEconomieEntreprisesServices