Focus

En Alsace, le vin en bag-in-box se déploie avec les caves de Turckheim et du Roi Dagobert

2 min. de lecture
Cave de Turckheim - Vins en BiB 2P

En Alsace, les caves de Turckheim et du Roi Dagobert font route commune. Depuis un an, elles développent une gamme de vins en BiB. Un conditionnement demandé par les consommateurs, mais qui sort du champ de l’appellation.

Longtemps, le bag-in-box (BiB) a souffert d’une mauvaise image. Pourtant, il constitue l’un des succès, en termes de consommation, consécutifs aux restrictions en vigueur depuis un an. “La plupart des gens consomment le bag-in-box sur la durée. Nous garantissons quatre semaines d’ouverture”, rappelle Emmanuelle Gallis, directrice commerciale de la cave de Turckheim.

La structure (quatrième metteur en marché de vins d’Alsace, 400 ha, 150 vignerons, une cinquantaine de vins d’Alsace différents) a lancé une série de BiB (ou cubis) baptisée “2P”, dans le cadre de la structure commune Alliance Alsace développée avec la Cave du Roi Dagobert (250 vignerons, 1000 ha), située à Traenheim (Bas-Rhin).

Environ 25% des ménages français achètent des BiB. Dans l’AOP Alsace, le format bag-in-box n’est pas reconnu. Nous effectuons une veille commerciale et marketing qui a révélé l’explosion des ventes lors du premier confinement. Faute de pouvoir lancer le produit en AOP, nous avons lancé le projet bag-in-box avec un assemblage que nous ne proposons pas en bouteille, sous la dénomination Vin de France, mais vendu au prix habituel de l’appellation”, indique Emmanuelle Gallis. Le nom “2P” correspond aux deux entreprises, et aux deux pinots utilisés (blanc et gris sec).

Un blanc et un rosé en cours de déploiement

Dans le cadre de l’union créée en 2012 entre les deux caves (un groupement d’intérêt économique préexistait), les salariés sont rattachés à cette structure, le process de fabrication des crémants s’effectue à Turckheim, et les vins tranquilles sont élaborés à Tranheim. Un rapprochement qui a permis de faciliter la mise en place du projet. Un prestataire intervient pour le conditionnement, en 3 litres. “Nous avons été surpris par l’accueil que nous avons eu, notamment au caveau. Nous avons vendu le produit dans la région, puis progressivement déployé des opérations nationales”, raconte Emmanuelle Gallis.

A la première référence (pinot blanc/pinot gris) se sont donc depuis adjoints un rosé et un rouge. “Pour le rosé, ce n’est pas encore pleinement la saison. Il y avait une demande de la part de nos clients. Pour le rouge, il y a très peu de pinot noir en BiB”, précise la responsable commerciale. Un nouveau succès serait le bienvenu pour la cave de Turckheim, qui a souffert de la mise à l’arrêt du circuit cafés-hôtels-restaurants, avec un manque de 500 000 bouteilles en 2020, soit environ 10% de l’activité.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

A lire également
EntreprisesIndustrie

Grâce à sa machine, la start-up Kuantom fait essaimer le cocktail sans barman

Conçue pour les établissements sans barmans attitrés, Orkestra, la machine à cocktails de la start-up Kuantom, est commercialisée depuis un an. L’aboutissement de six ans de R&D.
Entreprises

La Maison du Whisky renouvelle son offre

Une plateforme dédiée aux jeunes maisons de spiritueux ainsi que plusieurs nouveautés (apéritif, rhum, bière…) enrichissent actuellement l’offre de La Maison du Whisky.
Entreprises

Avec le Strainger, le whisky Monkey Shoulder continue à se rapprocher des bartenders

Une nouvelle passoire rétractable, le Strainger, a été lancée par les équipes du whisky Monkey Shoulder, à destination des professionnels du bar.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter