Aller au contenu

La diversité, enjeu crucial pour les dirigeantes de demain

Les femmes issues de la génération Y recherchent des employeurs qui promeuvent la diversité et le développement des compétences.

Les dirigeantes de demain souhaitent évoluer au sein d’entreprises qui leur ressemblent davantage, indique PwC (ex-PricewaterhouseCoopers) dans une étude consacrée à la future génération de femmes leaders. Faisant actuellement partie de la génération Y, elles « recherchent des employeurs connus pour leur respect de la diversité et de l’égalité, mais leurs attentes ne sont pas toujours comblées », expliquent les auteurs de l’étude. Nées entre 1980 et 1995, elles sont, partout dans le monde, davantage diplômées que la génération précédente et expriment une sensibilité particulière aux questions sociales, d’après une enquête menée dans 18 pays, avec 40.000 répondants.

Cette génération Y au féminin doit représenter 25 % de la main-d’œuvre mondiale d’ici à 2020. Pour en convaincre ses membres, les employeurs devront mettre en avant leur capacité à valoriser la diversité au sein de leur entreprise, et à mettre en place des programmes ayant pour trait le développement des compétences. « Concernant les promotions internes, un nombre important de femmes issues de la génération Y (29 %) se sentent écartées en faveur d’employés de sexe masculin », indique PwC. De plus, 82 % des sondées estiment que la politique menée en faveur de la diversité et de l’égalité pèse dans leur choix de rejoindre – ou non – une entreprise.

19,9 % des femmes issues de la génération Y seraient prêtes à accepter une réduction de leur salaire si le nombre d’heures travaillées diminuait. Elles se prononcent en faveur d’un équilibre plus fort entre vie privée et vie professionnelle, mais rappellent leur désir de s’impliquer activement dans la vie de leur entreprise.

Une majorité de répondants à l’enquête (69 %) se déclarent ainsi prêts à accepter un poste à l’international. La mobilité hors des frontières constitue un moyen de faire avancer leur carrière. Mettre en place des « politiques et programmes qui visent à soutenir un modèle d’entreprise où tous les talents peuvent prospérer », tel est le mot d’ordre de PwC pour tirer vers le haut les futures managers.

Publié dansEconomieEntreprisesManagement