Entreprises

Développement durable et liens renforcés avec les bartenders pour le rhum Diplomatico

3 min. de lecture
Guillaume Sereau - Rhum Diplomatico

Diplomatico rappelle ses engagements en matière de développement durable. La marque compte aussi rester en “top of mind” chez les bartenders.

Avec les cocktails de son nouveau barman ambassador Guillaume Sereau et les arepas (de petits sandwichs vénézuéliens à base de galettes de maïs), au son d’un DJ set, la marque de rhum Diplomatico, a remis en avant ses engagements environnementaux. La thématique du gaspillage alimentaire a été retenue à l’échelle mondiale, chaque distributeur pouvant la décliner pour s’adapter aux consommateurs locaux – en France, Dugas a donc misé sur le food, avec des sandwichs réalisés à partir de produits invendus récupérés le jour-même (samedi 16 octobre) dans trois marchés parisiens et cuisinés à proximité, dans le 11ème arrondissement.

“Au Venezuela, nous travaillons avec un process zéro déchet. Tous les résidus sont réutilisés comme engrais pour les plantations de canne à sucre. La distillerie adhère à un programme de reforestation dans la région. Nous accompagnons également, localement, nos employés avec des programmes de lutte contre l’insécurité alimentaire et l’aide à la fourniture de médicaments. D’un point de vue plus large, nous avons par ailleurs accentué notre sensibilisation au développement durable envers les bartenders”, explique David Palacios Jaramillo, directeur global de la communication.

Des nouveautés pour les bartenders

Avec la reprise du réseau CHR, Diplomatico entend faire valoir son rôle de marque incontournable, l’un des leaders de son segment avec Ron Zacapa. Créée en 1989, elle s’est pour la première fois exportée en 2003. Elle rappelle ses atouts en matière de versatilité de ses produits, Un programme de fidélité a été créé pour la communauté du bar. Le Single vintage 2007, dans une élégante carafe, sera prochainement lancé en France.

Un concours renouvelé

Ce lundi 22 novembre, la finale du concours Diplomático Artisans of Taste se tiendra, pour son édition française, à Paris. Organisée par l’agence La Tulipe, elle aura pour thématiques le développement durable et le soutien aux producteurs locaux. La dernière édition remonte à 2017, sous un autre format (Diplomatico World Tournament). Guillaume Sereau nous en dit plus.

“Il existe plusieurs façons pour un bartender de mettre en avant les ingrédients locaux et le développement durable dans leurs cocktails. Un des éléments d’appel pour mettre en valeur le côté local du cocktail se trouve dans le nom (ingrédients phares, qui évoque une région, un terroir). Ensuite, le garnish (l’élément qui vient décorer le cocktail) joue un double rôle : il est généralement issu d’un des ingrédients utilisés dans la recette (ex: zeste d’orange au lieu de jeter la peau; fruit déshydraté, biscuit réalisé avec les restes d’un lait végétal fait maison) et peut également être un ingrédient local qui sera identifiable et particulièrement visible dans l’esthétique du cocktail. Les consommables et la verrerie utilisés peuvent être pensés dans une optique zero déchet et locale (upcycling, récup, pailles biosourcées biodégradables…). L’idée est d’utiliser dans leur recette uniquement des ingrédients locaux et de réutiliser des choses qui auraient pu finir à la poubelle dans leur recette. Les bartenders seront évalués suivant plusieurs critères : le cocktail en lui-même (saveur, équilibre, nom, histoire), la démarche zero waste et développement durable, le soutien aux producteurs locaux et l’usage de produits locaux, et l’harmonie avec le rhum Diplomatico choisi. Autrement dit ils sont évalués sur la créativité de leurs ingrédients fait maison, sur l’équilibre de la recette, sur la mise en avant de Diplomatico et de ses valeurs, sur le côté éco-responsable et sur le sourcing de leurs ingrédients, sur le soutiens au producteurs locaux et enfin sur la mise en avant de leurs recettes sur les réseaux sociaux”.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

A lire également
Entreprises

Les astuces du Petit Ballon pour résister dans la vente de vin en ligne depuis dix ans

Le Petit Ballon a dix ans. L’entreprise basée à Paris et Barcelone (50 personnes; 20 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020,…
Entreprises

Agrumes et éco-responsabilité, la distillerie de Monaco trace son sillon

Un lieu atypique pour un projet qui l’est tout autant. Dans un immeuble qui date de 1700, la Distillerie de Monaco est,…
Entreprises

Comment Bollinger Diffusion a crée le gin Anaë

Né de la collaboration de Bollinger Diffusion avec la maison de cognac Delamain et la distillerie Bercloux, le gin “made in France” Anaë a été lancé à la rentrée.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter