Services

Le concours des lycées hôteliers dédié à la bière a repris avec Brasseurs de France

2 min de lecture
Finale du concours Talents Biérologie 2020

Le concours Talents Biérologie a repris, afin d’initier les élèves en formation hôtelière aux spécificités de la bière en CHR.

Huit étudiants en lycées hôteliers ont participé, le 6 octobre dernier, à la finale de la quinzième édition du concours Talents Biérologie. Organisée jusqu’alors par Heineken, la compétition dédiée à la culture brassicole et au service de la bière (analyse sensorielle, alliances bières/mets, cocktail, service pression et bouteille) a concerné cette année 43 établissements. Trois demi-finales se sont déroulées à Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin), Dardilly (Rhône) et Saint-Méen-le-Grand (Ille-et-Villaine). L’organisation professionnelle Brasseurs de France, qui représente 98% de la production, a repris cette année la supervision du concours. Son délégué général, Maxime Costilhes, nous en dit plus.

Pourquoi avez-vous décidé de reprendre l’organisation du concours Talents Biérologie ?

Avec le développement des brasseries sur tout le territoire, près de 2000 aujourd’hui, la mise en avant de la diversité des brasseries et des styles de bière est une priorité. Son service et sa connaissance sont plus que jamais primordiaux. Entre le brasseur et le consommateur, ces élèves sont nos futurs ambassadeurs. Les jurés sont des professionnels de l’univers de la restauration et de la gastronomie.

Comment la bière et son service sont actuellement intégrés dans les programmes des formations ?

Aujourd’hui cet enseignement sur la bière est quasi inexistant dans les établissements hôteliers. D’où l’intérêt des professeurs et des élèves pour les outils pédagogiques que nous mettons à leur disposition. L’organisation de visites sur des sites de brasserie en région est aussi très appréciée des élèves, et leur permet de se familiariser avec la fabrication.

Comment les étudiants que vous avez rencontrés perçoivent-ils le boom de la brasserie ?

Les étudiants assistent au développement du nombre de brasseries et à la diversité de leur production dans leur univers d’apprentissage, et dans les régions où ils habitent. Ils sont aussi confrontés dans leurs stages à la demande des clients, de plus en plus intéressés par une offre étoffée et locale. Le renouvellement des moments de consommation de la bière, à l’apéritif ou à table sont aussi des éléments qui incitent les étudiants à s’intéresser à la bière.

Interview réalisée avant le confinement.

2781 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
La sélection de la rédaction

Les rhums Planteray se déclinent en cocktails, comme l'illustre le Fridge Comedy club

La marque de rhum Planteray (ex-Plantation) a organisé, mi-mai, sa Tropical Week dans une cinquantaine de bars français, avec des cocktails créés par chaque établissement, comme au Fridge Comedy room, à Paris.
Entreprises

L'eau-de-vie albanaise Gonxhe se lance par l’intermédiaire des bars

Produite en Albanie, l’eau-de-vie de raisin Gonxhe, initiée par deux entrepreneurs français, s’est lancée par l’intermédiaire des bars depuis un an.
EntreprisesIndustrie

A Paris, la Distillerie de l’Arbre sec fait ses premiers pas

Nichée dans le 1er arrondissement, la Distillerie de l’Arbre sec enrichit le paysage parisien des fabricants de spiritueux, en se concentrant sur ses gins à son démarrage.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter