Entreprises

Comment Ninkasi et Brooklyn Brewery ont créé une nouvelle IPA

1 min de lecture
Garrett Oliver - Brooklyn Brewery - Christophe Fargier - Ninkasi

Les bars rhônalpins de Ninkasi proposent actuellement la Smash That, une smash IPA conçue avec Garrett Oliver, de Brooklyn Brewery.

C’est à Tarare (Rhône), près de Lyon, que Garett Oliver, le maître-brasseur de Brooklyn Brewery, s’est rendu en février dernier pour co-concevoir une nouvelle recette avec les équipes de Ninkasi. L’entreprise, qui compte 19 pubs en Rhône-Alpes, une brasserie et une distillerie, commercialise actuellement dans son réseau et sur internet la Smash That, une smash IPA (single malt et single hop). “Brooklyn Brewery nous a sollicité dans le cadre de la tournée lyonnaise, l’équipe cherchait à collaborer avec une brasserie”, indique Julien Berne, responsable de la production de bière.

Un malt français, le volcapils, et un houblon américain, le citra, ont été utilisés. “L’idée d’une collaboration entre deux brasseries et ici avec Brooklyn est que chaque brasserie apporte son influence, et ce qu’elle aime travailler. Nous avons pensé à différents styles de bières (Sour, IPA…) pour imaginer ce partenariat, puis l’idée d’une Smash a pris le dessus. Chaque brasserie pouvait apporter son influence à cette bière, les deux ingrédients apportant leurs caractéristiques propres”, explique Julien Berne.

Des notes de fruits exotiques

Smash That - Brooklyn Brewery - Ninkasi

Ninkasi promet des arômes de mangue, d’ananas et de noix de coco. “Nous avons discuté par mail puis affiné la recette lors de leur venue à la brasserie avec l’objectif de faire une bière légère, très fruitée et aromatique, comme le rappellent l’ananas et les fruits exotiques”, ajoute le brasseur. A la dégustation, l’amertume est effectivement vite contrebalancée par de multiples arômes d’agrumes. Résolument punchy, elle n’en demeure pas moins rafraîchissante – un atout en ce début d’été.

L’étiquette s’inspire, elle, du street-art. Un bon moyen de mettre en valeur le dynamisme et la créativité des deux entreprises, qui font rayonner toujours plus largement la bière artisanale.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.
Photo de couverture : Ninkasi

2647 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesIndustrie

La belle histoire des rhums arrangés Halto, inspirés du patrimoine gustatif régional

Avec ses rhums arrangés aux marrons glacés, aux cannelés ou au nougat, la start-up Halto, basée à Montélimar, se fraie un chemin dans un univers en plein essor.
Entreprises

Fords Gin compte se faire un nom auprès des bartenders français

Dans le giron de Brown-Forman depuis 2019, Fords Gin souhaite s’imposer auprès des bartenders. La marque fait partie des priorités du groupe dans le circuit on-trade.
ÉconomieEntreprisesIndustrie

La réutilisation des eaux usées traitées est-elle l'avenir de la bière ?

Dans cette tribune, Olivier Raymond, fondateur du cabinet de conseil en innovation et en transformation Sanagi, spécialisé dans l’étude de tendances, revient sur les mutations environnementales de la fabrication de la bière, à travers l’usage d’eaux usées.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter