Entreprises

Au Breizh Café Montorgueil, gin breton et inspirations indiennes font bon ménage

Labéda - Breizh Café - Paris Cocktail Week 2020

Entre la Bretagne et les Indes, retour en 1672 pour appréhender le cocktail crée par Robin Le Texier, chez Breizh Café à Paris, avec le nouveau gin de la Distillerie du Gorvello.

Lorsqu’une distillerie bretonne rencontre un barman d’origine bretonne, dans une enseigne de restauration dédiée à la cuisine bretonne… à Paris, cela donne un résultat détonant.

A l’occasion de la Paris Cocktail Week, la Distillerie du Gorvello, basée à Sulniac (Morbihan), apporte son nouveau gin (Heol an Orient 1672) à l’un des cocktails crées par Robin Le Texier (qui a occupé plusieurs postes entre Saint-Malo et Paris) dans la cave à cidres du Breizh Café de la rue des Petits Carreaux (2ème arrondissement), seul établissement doté d’un bar à cocktails. « La Bretagne est très en vogue, et nous essayons de faire voyager nos clients à travers notre offre », souligne Serguei Dutko, directeur général de Breizh Café.

Labéda - Breizh Café - Paris Cocktail Week 2020

Le Labeda associe donc du gin, du pommeau, de l’orgeat de cajou aux graines de coriandre, du verjus et un sonda maison fumé au poivre de Tellichery. « Le cocktail tire son inspiration de la Bretagne et de l’Inde. En 1672, le Soleil d’Orient, vaisseau amiral de la Compagnie des Indes, a effectué son premier voyage vers les Indes depuis Lorient. Chaque élément du cocktail est un élément du voyage », dispose Robin Le Texier (photo). Le pommeau de Bretagne symbolise le départ, le gin et ses épices le trajet, l’orgeat le départ des Indes, la décoration (du sucre doré avec du poivre fumé et de la coriandre) la cale du bateau, et le soda au poivre fumé rappelle que le navire a sombré.

Un nouveau gin…

Gin Heol an Oriant 1672 - Distillerie du Gorvello

En 2012, Nicolas Poirier a repris la Distillerie du Gorvello. Historien de formation, il a longtemps travaillé dans la communication. Il produit du cidre, du jus de pomme, de l’eau de vie de cidre, du pommeau, et vient de lancer un gin (depuis décembre 2019). « J’y pensais depuis longtemps, mais il me fallait d’abord consolider l’entreprise », explique le chef d’entreprise. Dix-sept botaniques (genièvre, angélique, réglisse…) issus de l’agriculture biologique composent le London Dry gin. Un alambic conçu sur-mesure a été installé. Une gamme de tonics (Pondichéry) complète l’offre : Indian classic, citronnelle/orange amère, combava/fleur de sureau et cardamome.

… et des préparations faites maison

La Pomme et le Bois - Breizh Café - Paris Cocktail Week 2020

Les organisateurs de la Paris Cocktail Week (jusqu’au 1er février) mettent par ailleurs un point d’honneur à mettre en avant les cocktails sans alcool. La Pomme et le Bois est composée du distillat sans alcool « Boisé et stimulant » crée pour l’occasion par Nicolas Julhès, d’un shrub de vinaigre de cidre au miel de blé noir, et d’une fermentation de pommes et de nashi (un fruit japonais), avec du sobasha (une infusion de graines de sarrasin). « Nous valorisons les circuits courts, la Bretagne et le fait-maison », appuie Robin Le Texier.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

A propos de l'auteur
Journaliste à L'Usine Nouvelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Fever-Tree expose l'étendue de sa gamme de tonics au bar parisien Golden Promise

Pour faire découvrir ses tonics, ginger beer et ginger ale, Fever-Tree donne rendez-vous au Golden Promise, le bar parisien de la Maison du Whisky, avec un pop-up store.
Entreprises

Le bartender Guillaume Leblanc lance deux sirops à base de CBD

Le Chanvre des Possibles, tel est le nom des sirops à base de cannabidiol lancés par Guillaume Leblanc, qui a longtemps officié sur la scène cocktail parisienne.
Économie

A Paris, les marques de rhum reprennent contact avec le grand public

Réparti sur deux week-ends, le salon Rhum Society, à l’hôtel parisien Monte Cristo, permet au grand public de retrouver un contact avec les marques après le confinement.