Entreprises

Au Bombardier, à Paris, à la redécouverte des craft beers des pubs de Wells & Co

2 min de lecture

Focus sur les derniers lancements et les produits incontournables de la gamme de bières à la carte des pubs de Wells & Co, dont The Bombardier à Paris.

Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas prêté attention à l’actualité des pubs de Wells & Co (17 établissements, dont cinq bars à Bordeaux et deux à Paris). Pourtant, ces lieux connus dans leurs villes respectives ont renouvelé leur gamme de bières (11 becs au Bombardier, par exemple, dans le 5ème arrondissement de Paris, ainsi que que deux cidres et une tireuse pour une cask beer à venir).

“Dans les pubs anglais, la stout est incontournable. Elle est un peu sucrée, avec des notes de caramel”, illustre ainsi l’équipe du Bombardier pour présenter l’Ink Well (5,2%), une oatmeal stout très chocolatée au nez, très douce en bouche, résolument facile à boire avec, bien évidemment, une belle mousse. Six malts entrent dans sa composition. D’un point de vue plus classique, la Classic Lager (5%), bien nommée, est une bière de soif qui remplit son job, et se distingue par ses notes moelleuses.

Des bières plus originales

La Triple Hop IPA (5,2%) tranche, elle, avec ces deux premières références incontournables : davantage adaptée à la demande des beer geeks, elle présente une belle amertume. Très fruitée, elle permet d’introduire les consommateurs à la catégorie des India Pale Ale. On peut y déceler, en fin de bouche, des notes céréalières. La pale ale On Point (4%) renvoie pour  sa part davantage à l’esprit des lagers. En revanche, Crafty seadog hells rock (8,5%), une bière fumée, assez forte, à réserver aux consommateurs avertis. De quoi prendre son temps en fin de soirée.

Parmi les récents lancements, il convient de souligner la belle surprise de la DNA Amber Ale (4,3%), “une bière ambrée anglaise aux arômes de malt, de caramel et de fruits noirs subtils, complétée par un houblonnage anglais équilibré avec une amertume ferme mais douce en finale”, d’après la brasserie. On s’attend à une certaine pétillance – or, “c’est une ale anglaise”, rappelle l’équipe du Bombardier. La Wit a minute (5%) renouvelle quant à elle l’exercice de la bière blanche, avec un produit très rafraîchissant, plus simple à boire et un peu épicé. “Des couches d’orange, de banane subtile et d’épices chaudes se mêlent à la bouche douce et à la finale légèrement sèche et piquante”, décrit Brewpoint, la brasserie de Charles Wells.

Bière Alpha - West Coast IPA - Wells & Co - The Bombardier (Paris)

Des canettes sont également en vente. Actuellement, l’Alpha (West Coast IPA, 6,7%) est proposée, suivie de la Hop & Heart (NEIPA, 6,2%) en janvier. Un moyen de tester leur popularité, avant d’envisager de les conditionner en fûts.

Carte de septembre 2022, pouvant être modifiée.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2492 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

La distillerie parisienne Baccae éveille l'intérêt du public sur l'élaboration du gin

A Paris, les ateliers de création d’un gin de la distillerie Baccae, qui fête ses cinq ans, remportent un franc succès. Les…
Économie

Grand classique des cocktails, l'old fashioned revient en avant

La marque de whiskey Woodford Reserve s’appuie sur l’old fashioned pour son développement dans les bars à cocktails. Exemple au Jefrey’s, à Paris.
EntreprisesIndustrie

Corona ne veut plus être confondue avec les bières aromatisées

En lançant Sunset, une bière aromatisée, et en rappelant que Corona Extra est une bière blonde, AB InBev entend clarifier le positionnement d’une de ses marques phares.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter