Aller au contenu

BlendBow développe son parc de machines à cocktails

BlendBow accélère la commercialisation de son Barmate, en version mojito et en version complète, auprès des CHR et d’établissements de grande consommation.

Créée en 2013, la start-up BlendBow accélère la commercialisation de ses deux machines, qui réalisent des cocktails en 20 à 40 secondes. Spécialisées sur les mojitos ou multi-cocktails, elles visent tous les types d’établissements, rappelle son fondateur, Morgan Fellous.

Comment s’est développé BlendBow depuis son lancement?

Morgan Fellous — BlendBow a d’abord démarré avec mon associé David Chanial et des bureaux d’études externes. A l’issue de 3 ans de R&D, un an d’industrialisation et plus de 2 millions d’euros investis, BlendBow est aujourd’hui composé d’une équipe de 20 personnes en interne et de 3 sous-traitants en France ce qui représente une centaine de personnes travaillant pour BlendBow. Après avoir mis en place des machines pilotes dans des établissements parisiens pendant un an, BlendBow a officiellement lancé la commercialisation du Barmate en France en novembre 2014 lors du salon Equip’Hotel et a livré ses premières machines en 2017. Nos machines sont présentes dans des restaurants, bars, hôtels, casinos, parcs d’attractions, le Barmate répond aux différentes problématiques de nombreux établissements. La mise en place de partenariats avec des distributeurs a permis à BlendBow de livrer sa première machine en Belgique en mai et d’être présent en Suisse à partir de cet été.

Quelles sont les fonctionnalités des deux machines?

Le Barmate One coupe les citrons, dose la menthe fraîche, pile la glace et pilonne la préparation du cocktail. Il s’agit d’une innovation mondiale permettant de réaliser le mojito, cocktail le plus vendu, simplement en cliquant sur un écran tactile. Le Barmate Infinite propose quant à lui les mêmes fonctionnalités que le Barmate One, mais peut contenir 24 liquides en plus (alcools, jus sirops…) permettant ainsi de préparer un nombre assez infini de cocktails, allant des plus classiques (Pina Colada, Margarita, Daiquiri, Cosmopolitain…), aux créations de chaque établissement.

Quels sont les usages parmi les établissements déjà équipés?

La majorité de nos clients n’ont pas de bartenders ; le Barmate est ainsi un support leur permettant de proposer une nouvelle offre, très appréciée de leurs clients, sans compétences particulières, tout au long de leur service. Nous avons également des clients qui ont des barmans, mais pour qui le Barmate permet de contrôler leurs coûts et de maitriser les pertes de consommables et d’assurer que le cocktail sera toujours identique d’un barman à l’autre.

Comment souhaitez-vous vous développer?

Fin 2017, nous nous implanterons dans d’autres pays d’Europe ou nous avons beaucoup de demandes (Italie, Espagne, Angleterre…) ainsi qu’aux Emirats Arabes Unis, et à partir de début 2018 nous lancerons la commercialisation du Barmate aux Etats-Unis. BlendBow prévoit de recruter 15 personnes de plus en 2017.

Publié dansEconomieEntreprisesIndustrie