ÉconomieEntreprisesServices

Biscuits personnalisables : Shanty Biscuits ne perd pas une miette de son marché

Shanty Biscuits

Shanty Biscuits vend en ligne des biscuits personnalisables à destination des consommateurs et des professionnels. Un équilibre entre deux cibles qui lui permet d’entrevoir la reprise avec optimisme.

A l’approche de la fête des mères, Shanty Biscuits n’attend que de faire des heureuses. Cette digitally native vertical brand basée à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) et à Paris compte sur ce temps fort de l’année (avec Noël, la fête des pères et la Saint-Valentin) pour relancer son activité après le confinement, avec un cadeau conçu pour plaire (presque) à coup sûr : les biscuits personnalisables. Déclinés en dix parfums différents, ses sablés sont à commander directement en ligne et arrivent en moins d’une semaine.

“Nous faisons au moins 50% de croissance tous les ans, et nous avons toujours eu une croissance organique”, explique la fondatrice de Shanty Biscuits (14 personnes), Shanty Baehrel. En 2013, l’entrepreneure, déçue par le tampon à biscuits qu’elle avait reçu en cadeau, a décidé de personnaliser elle-même les produits pour des mariages ou des baptêmes. Succès aidant, la structure s’est professionnalisée deux ans plus tard. Aujourd’hui, l’activité se répartit à parts égales entre le B2B et le B2C, segment sur lequel la priorité est mise.

“Nous avons enrichi notre offre et nous essayons d’avoir des collaborations et des éditions limitées, avec des activations hors-saison (biscuits “de réconfort”, “merci maîtresse” en fin d’année scolaire…)”, poursuit Shanty Baehrel. Principal levier de recrutement de consommateurs : Instagram, avec 92 000 abonnés. Le compte a pris son envol en 2017. “On peut facilement avoir de nouveaux posts tous les jours avec nos messages. Nous nous associons à d’autres marques pour qu’elles partagent des contenus, et à des influenceurs. Nous avons ajouté des jeux concours”, explique l’entrepreneure.

Le CHR en pause pour le moment

Shanty Biscuits vient par ailleurs d’enregistrer ses premières commandes de professionnels post-confinement : “le B2B était bien parti pour prendre de l’avance dans nos ventes. Le biscuit personnalisable est un cadeau accessible, et reste une valeur sûre.” Glissé dans les colis ou distribué comme goodies, nombreuses sont ses utilisations. L’entreprise a toutefois dû mettre en pause son projet d’expansion en cafés-hôtels-restaurants – elle venait de recruter un commercial à Paris. Un spéculoos personnalisable avait été créé pour accompagner le café.

Que ce soit un éventuel point de vente physique ou un développement à l’international, les pistes de croissance de Shanty Biscuits restent néanmoins nombreuses.

A propos de l'auteur
Journaliste à L'Usine Nouvelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
ÉconomieEntreprises

MyBrazil Juices poursuit le développement de ses jus de fruits frais

La start-up parisienne MyBrazil Juices développe sa gamme de jus de fruits dans des bars éphémères et en GMS. Elle compte également se développer dans les cafés-hôtels-restaurants.
Entreprises

Craig Sanders (Glace Room): “un bon glacier doit s'assurer de la qualité de ses matières premières”

Le déconfinement et le retour des beaux jours devraient faire le plaisir des gourmands et les affaires de Glace Room, sur un emplacement de choix à Paris.
ÉconomieEntreprises

Marc Bonneton (Cockorico): “les cocktails prêts à boire peuvent concurrencer la bière”

Démocratiser le cocktail et faciliter ses usages, telles sont les ambitions de Cockorico. Cette marque de cocktails prêts à boire se lance sur le marché, avec Marc Bonneton.