ÉconomieEntreprises

Vin: comment Alliance Loire compte se rapprocher des consommateurs

1 min. de lecture
Vignoble (vin) Alliance Loire - Val de Loire

Depuis 2002, Alliance Loire est l’entité commerciale de sept structures coopératives de producteurs de vins du Val de Loire, avec plus de 400 vignerons (4000 hectares de vignes). Elle compte 97 salariés et a réalisé l’an dernier 42,5 millions d’euros de chiffre d’affaires. Parmi ses derniers lancements, figure Le Côteau blanc, un vin à base de chenin blanc. Un cépage qui figure parmi les priorités de la filière. Vincent Barraud, directeur marketing, nous en dit plus.

Comment renouvelez-vous votre approche des consommateurs ?

Nous avons terminé l’année 2019 en croissance de 2%, avec une très forte croissance à l’international, notamment aux Etats-Unis. Les crémants de Loire y ont une bonne notoriété, grâce à la grande distribution sélective. Notre projet d’entreprise vise par ailleurs à davantage penser aux consommateurs. Nous travaillons sur des produits et des services destinés à nous faire progresser sur trois cibles : les Millenials, les « découvreurs » (en moyenne gamme, un cœur de consommateurs ayant une bonne connaissance du vin) et les « experts ».

Quels leviers mettez-vous en œuvre ?

Nous investissons dans les outils informatiques (ERP, CRM) afin de renforcer notre lien avec les consommateurs. Nous travaillons sur notre prise de parole sur les outils digitaux, par exemple grâce à l’application de réalité augmentée Smartbottle qui enrichit les informations présentes sur les étiquettes. Côté produits, nous disposons d’un bail emphytéotique de vingt-cinq ans sur le Clos Cristal (10 ha de Saumur-Champigny). Les Hospices de Saumur en sont propriétaires. Nous relançons cette année le millésime 2017, en cabernet franc, avec pour objectif d’aller vers la restauration haut-de-gamme. Alliance Loire compte aussi développer son offre « sustainability » (bio, sans sulfites…)

Pourquoi misez-vous sur le chenin ?

Les vins de Loire (AOC des vins d’Anjou Saumur), dans leur globalité, ont développé depuis un an le programme « Fan de chenin ». Avec ce cépage, on peut produire des vins liquoreux, faire de l’effervescent mais aussi du vin sec. Une gamme dédiée, « Bandits de Loire », illustrée par une illustratrice de bande dessinée, complétera ce travail en juin. La campagne de lancement s’appuiera sur les réseaux sociaux.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2342 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
ÉconomieEntreprisesManagementServices

“Les entreprises repensent la manière de stocker leurs biens”, observe Laurent Bonnet, de Stockoss

La start-up Stockoss propose de réserver des espaces de stockage (vrac ou palettes). Laurent Bonnet, fondateur de Stockoss, répond à nos questions.
Entreprises

Street art, manseng noir et canette pour booster les vins de Plaimont

L’union de caves coopératives Plaimont, spécialisée dans les vins du Sud-Ouest, lance une nouvelle édition de Colombelle et se prépare à proposer…
EntreprisesServices

“Nous devons faire valoir notre différence en tant qu’employeur”, estime Paul Chantler, des pubs Frog

Parvenir à recruter et à fidéliser les talents, tel est l’un des défis auxquels sont confrontés les bars-restaurants. Dans un contexte de crise sanitaire, les pubs Frog tentent d’y parvenir, et de surmonter les difficultés actuelles.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter