ÉconomieEntreprisesServices

Avec Bird Office, rentabilisez vos salles de réunion

Bird Office met en relation des entreprises disposant de salles de réunion ou souhaitant en disposer.

arnaud-katz« Les entreprises sous exploitent leurs espaces. Selon nos estimations, 70 % des entreprises ont une salle de réunion disponible au moins trois jours par semaine », explique Arnaud Katz, co-fondateur de Bird Office. Cette start-up parisienne entend mettre en relation des entreprises disposant d’espaces de réunion libres avec des clients en exprimant le besoin. Le site se rémunère au moyen d’une commission.

« Nous avons adapté aux contraintes juridiques et au marché le modèle de Liquid Space. Lancé fin 2011 aux Etats-Unis, ce site est une vraie success story devenant aujourd’hui la plateforme leader dans la réservation d’espaces professionnels », ajoute l’entrepreneur, qui répond aux questions de Business & Marchés. Les loueurs peuvent sélectionner les sociétés accueillies, afin d’éviter, par exemple, de laisser des concurrents disposer des locaux.

Quelles sont les spécificités de Bird Office par rapport à ses concurrents ?

L’offre de salles de réunion et d’espaces professionnels est détenue par les hôtels et centres d’affaires, principalement concentrée et les grands groupes tels que Regus ou Accor. Nous proposons une offre alternative en permettant à des entreprises d’optimiser leurs espaces.

Les sites Internet existants ne font que de la « petite annonce ». Nous réalisons pour nos partenaires toutes les tâches administratives telles que la facturation, une garantie de paiement et une prestation assurée. Les clients peuvent réserver et payer en ligne la salle adaptée à leur évènement ainsi que les services complémentaires. Bird Office se positionne comme un tiers de confiance, qui va apporter tous les services nécessaires au loueur et à son client.

Le site est-il exclusivement centré sur des usages temporaires (réunions, meetings…) ou également sur du plus long terme ?

Véritable Airbnb des professionnels, notre offre est uniquement concentrée sur les locations d’espaces professionnels de très courte durée. Notre service sécurise la transaction. Nos partenaires sont rassurés et mettent leurs locaux inoccupés en ligne sans appréhension et très aisément. Nous répondons par ailleurs à une vraie demande de sociétés sans cesse en recherche de locaux pour des réunions ou des formations notamment.

Quels sont vos objectifs de développement ?

D’ici la fin de l’année 2014, nous aurons un catalogue de plus de 250 espaces professionnels sur les villes de Paris, Lyon et Marseille. Nous envisageons également de porter rapidement notre développement en Suisse, Belgique et au Luxembourg. Pour cette année nous espérons dépasser les 1000 réservations.

A propos de l'auteur
Journaliste à L'Usine Nouvelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
ÉconomieEntreprisesServices

Comment la start-up Supli rapproche les fournisseurs de leurs clients restaurateurs

Digitaliser les catalogues des fournisseurs pour faciliter les commandes des restaurateurs, telle est l’ambition de la start-up Supli, qui poursuit son développement.
ÉconomieEntreprises

Mafana, le rhum à base de brèdes en mode start-up

En trois ans, le rhum Mafana s’est imposé dans les bars de la région nantaise grâce à sa composition unique. Retour sur cette success-story.
EntreprisesManagementServices

L’outil de planning pour les restaurateurs Skello a gagné des clients durant la crise

Skello, un outil de gestion de plannings pour l’hôtellerie-restauration, a gagné de nouveaux clients issus de secteurs différents durant le confinement.

1 commentaire

Les commentaires sont fermés.