Entreprises

Bière, granités et tacos: la Mezcaleria élargit son public en terrasse

La Mezcaleria Paris - Mickael Kernoa

La Mezcaleria ne se cache plus. Le célèbre bar speakeasy parisien fait découvrir les subtilités du mezcal en terrasse, avec des slushies. La bière occupe aussi une place de choix.

Le strict protocole de réouverture des bars-restaurants n’aura eu que pour seul point positif de contraindre les établissements à faire preuve de créativité pour maintenir leur activité. A Paris, boulevard du Temple (3ème arrondissement), le principe de la Mezcaleria est d’être un bar caché, derrière les cuisines de l’hôtel 1K. Une nouvelle carte avait été lancée à l’automne dernier. Les locaux intérieurs du bar, passés de 60 à 30 places, étant actuellement ouverts seulement le vendredi et le samedi, décision a été prise de compléter l’offre du restaurant péruvien Inka avec une offre dédiée au service en terrasse. “Nous allons faire découvrir notre offre et nos talents à une plus large clientèle”, se réjouit le chef barman, Mickael Kernoa.

Cette ouverture sur l’extérieur débute par l’installation d’une tireuse pour proposer à la pression, une première pour La Mezcaleria, la Pinche Mamon. Cette India Pale Ale à l’hibiscus, qui titre à seulement 4,5%, succède à la Chinga Tu Madre. Le bar poursuit sa collaboration réussie avec la brasserie artisanale seine-et-marnaise Crazy Hops. Très fruitée, la Pinche Mamon se caractérise par ses notes d’agrumes et florales. Elle est aussi disponible en bouteilles de 33 cl. Pour respecter les règles sanitaires, la pression s’impose par ailleurs… sur le flacon de gel hydroalcoolique, avec le masque de rigueur.

Slushies et tacos au programme

La Mezcaleria Paris - Granité slushie au bourbon Bulleit

Malgré ce cadre, l’équipe de bartenders sait surprendre ses habitués. En témoigne l’offre de granités. Les deux machines du bar et celle du restaurant ont été complétées avec l’appui de Bulleit. Une marque que l’on retrouve dans le Bulleit in da head (bourbon, mezcal Koch espadin, banane, thé rooibos), très puissant et qui ravira les amateurs de whisky. Deux autres références plus accessibles sont à la carte : Really Gum (mezcal, Salers, Chartreuse verte, bubble gum, citron vert) et Kinky Dance (tequila, ananas, coco, paprika). Hyacinthe Lescoët, du Cambridge Public House, un bar situé à quelques minutes à pied, a apporté sa contribution avec le I Touch Myself (tequila, yuzuchu, citron, cassis, lait ribot).

Pour réaliser les slushies, “il faut plus de mise en place, et on s’amuse un peu moins qu’avec nos shakers”, poursuit Mickael Kernoa. Deux cocktails embouteillés sont également à la carte (Apricot Morning avec du mezcal, thé vert, abricot et citron kéfir; et Summer Set Up au mezcal, vermouth, verjus, lavande et verveine). Les deux propositions sont commercialisées au prix de 10 euros.

La Mezcaleria Paris - Bière et tacos

L’apport du restaurant s’effectue pour sa part grâce à une offre de plats à grignoter, tels les tacos du mardi (2 euros l’unité). De quoi partager de bons moments… en attendant de pouvoir se reconfiner à plusieurs à l’intérieur du bar. Précision : dans son bar caché, la Mezcaleria dispose d’un autre bar, lui aussi caché, qui ne rouvrira qu’à l’automne.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2097 posts

About author
Journaliste, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
Related posts
Actualité socialeÉconomieEntreprisesSociété

Couvre-feu : un affaiblissement supplémentaire d'un secteur des bars-restaurants déjà en difficulté

Après l’application de nouvelles règles sanitaires, les restaurants et les bars, déjà soumis à une fermeture anticipée ou totale dans plusieurs agglomérations, devront se conformer par endroits au couvre-feu en vigueur cet automne.
Entreprises

Le restaurant parisien Marclee fait évoluer sa cuisine asian fusion

Apports de plats vegan, efforts sur la vente à emporter, jeu sur les frontières sucré-salé : à Paris, le restaurant Marclee a pris le train de son époque.
EntreprisesServices

Fermeture : encore un coup dur pour les bars parisiens

Le passage de Paris et de la petite couronne en “zone d’alerte maximale” engendre la fermeture des bars – tandis que les restaurants resteront ouverts avec un protocole sanitaire renforcé.

1 Comment

Comments are closed.