EntreprisesFocusIndustrie

La bière Fada compte conquérir les bars-restaurants en Provence

2 min de lecture
Fada - Bière de Provence

La Brasserie du Castellet, basée dans le Var, compte apporter une touche craft à l’offre de bières dans les cafés, hôtels et restaurants du Sud-Est avec sa marque Fada.

Résolument céréalière, la Triple (8%) de Fada permet, en bouche, de faire judicieusement le lien entre une India Pale Ale (IPA) et une rousse. Des notes de miel se dégagent aussi de cette référence à fermentation haute. Une bière qui, à l’instar de la nouvelle Sunny IPA (5%), assez proche d’une blonde et dotée d’arômes fruités, compte devenir l’un des fers de lance de Fada, la marque phare de la Brasserie du Castellet.

Créée en 2018 par le distributeur Montaner Pietrini Boissons et du brasseur corse Pietra, très présent sur la Côte d’Azur, et la brasserie corse Pietra, l’entreprise basée à Signes (Var) sur un ancien site d’Orangina mise sur sa marque Fada pour s’implanter en profondeur dans le Sud-Est – avec déjà un important portefeuille de bars et restaurants la proposant. House of Beer (filiale du groupe Carlsberg) assure la distribution à l’échelle nationale.

Une gamme adaptée au circuit CHR

“La gamme Fada est née de l’envie de Dominique Sialelli (fondateur de la brasserie corse Pietra et amoureux de la Provence) de participer à la création de bières made in Provence, c’est à dire conçues, fabriquées et conditionnées sur le même site dans la région”, indique Sophie Linou, chargée de communication. L’épeautre est cultivé dans le Vaucluse; la coriandre ou l’écorce d’orange viennent des alentours d’Aubagne (Bouches-du-Rhône), assure la brasserie.

Une bière blonde et une bière blanche ont été lancées en priorité, avant le déploiement de l’IPA et de la Triple, dans un bassin de consommation où l’univers craft est peu développé hors-domicile. “Nous avons de très bons retours des consommateurs, mais le fait d’avoir obtenu un certains nombres de médailles, nous a confortés dans nos choix de recettes, de produits et permis d’obtenir une certaine reconnaissance des professionnels du secteur. Nous sommes plutôt bien présents en CHR. Les patrons jouent vraiment le jeu. Les clients ont voulu tester nos bières, et ils y reviennent”, observe Sophie Linou.

La structure de 17 personnes a brassé 3000 hectolitres de Fada en 2018, 5000 hl en 2019 et prévoit des volumes équivalents en 2020.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

A lire également
Entreprises

La distillerie parisienne Baccae éveille l'intérêt du public sur l'élaboration du gin

A Paris, les ateliers de création d’un gin de la distillerie Baccae, qui fête ses cinq ans, remportent un franc succès. Les…
Économie

Grand classique des cocktails, l'old fashioned revient en avant

La marque de whiskey Woodford Reserve s’appuie sur l’old fashioned pour son développement dans les bars à cocktails. Exemple au Jefrey’s, à Paris.
EntreprisesIndustrie

Corona ne veut plus être confondue avec les bières aromatisées

En lançant Sunset, une bière aromatisée, et en rappelant que Corona Extra est une bière blonde, AB InBev entend clarifier le positionnement d’une de ses marques phares.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter