ÉconomieEntreprises

Bière: comment la brasserie Outland a fait évoluer sa gamme

Julien Tisserand - Brand ambassador Outland

La brasserie francilienne Outland a enrichi son offre de pale ale et s’est efforcée de rendre sa gamme plus lisible.

Depuis sa création en 2011 et son installation en 2015 à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), la brasserie Outland n’a cessé de faire évoluer sa gamme. Son bar, ouvert en 2017 dans le 11ème arrondissement de Paris, permet de présenter l’offre, qui a récemment évolué.

« Nous insistons sur le style Brut, une réponse au style New England », précise le brand ambassador d’Outland, Julien Tisserand. Les New England India Pale Ale sont très houblonnées. Outland joue aujourd’hui la carte de bières également très amères, mais beaucoup moins riches en houblons. « Nous réduisons à zéro les sucres résiduels. Les sucres plus complexes sont transformés par une enzyme, qui peuvent ensuite être absorbés par les levures », précise Julien Tisserand. En bouche, les bières sont sèches et facilement buvables.

La FSB, qui tire son nom de son lieu de brassage, est ainsi une Brut Pale Ale titrant 5%, qui se rapproche, pour les néophytes, d’une bière blonde, mais dotée d’une belle pointe d’amertume. Elle constitue, depuis l’automne, l’un des piliers de la gamme permanente d’Outland, créée afin de donner des repères aux clients et de faciliter le développement commercial (80% des volumes en cafés-hôtels-restaurants et 20% chez les cavistes). 90% des volumes sont distribués en direct par Outland, le solde étant vendu par l’intermédiaire du distributeur DBI.

La Tasty Session Pale Ale (3,8%), aux arômes exotiques, et la Home IPA (6,4%), complètent l’offre.

Deux nouvelles bières temporaires

Les habitués d’Outland ont, actuellement, de quoi être surpris avec deux bières temporaires : 130996 fait référence à la mort du rappeur Tupac. Cette IPA (7%) aux houblons australiens et américains détonne. Pour fêter les cinq ans de la cave à bières Biérocratie, dans le 13ème arrondissement de Paris, la bien-nommée Quinquennat (5,9%) est conçue à partir d’une macération de fruits rouges cueillis en Ile-de-France.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

A propos de l'auteur
Journaliste à L'Usine Nouvelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
ÉconomieEntreprises

Spiritueux : comment 30 & 40 fait rayonner le savoir-faire du Calvados

30 & 40 s’est imposé comme un des embouteilleurs indépendants les plus en vue. Vincent Béjot, cofondateur, revient sur son développement et sur les enjeux d’une production locale.
ÉconomieEntreprises

La brasserie Opé fait essaimer la culture bière aux Sables d'Olonne

Depuis un an, Pierre Brodu développe la brasserie Opé aux Sables d’Olonne avec une offre bio et de nouvelles recettes.
ÉconomieEntreprises

Malgré la crise, les vins des Côtes de Gascogne tracent leur route

La crise affecte les ventes des vignerons de l’IGP Côtes de Gascogne. Ceux-ci ont pourtant multiplié les efforts pour croître ces dernières…