Économie

Bière : aux Sables d’Olonne, la brasserie Opé sort de l’été tout en légèreté

2 min. de lecture
Brasserie Opé - Les Sables d'Olonne - Pierre Brodu

Après avoir lancé des session IPA cet été, la brasserie Opé reconstitue, aux Sables d’Olonne, ses stocks de stout. Les restaurateurs ont repris leurs commandes durant la haute saison.

Opé s’apprête à basculer en mode “hors-saison”. La brasserie des Sables d’Olonne (Vendée), qui a lancé ses premières références en avril 2019, va s’adapter à la baisse des volumes commandés par les restaurateurs au sortir de la saison estivale et à la fermeture hivernale des établissements de plage. Au menu : davantage de prospection dans les terres, et des stocks de stout actuellement reconstitués : “un style qui plait toute l’année, dont nous avons écoulé des dernières bouteilles en juin”, souligne Pierre Brodu, gérant et fondateur. Une bière (5,9%) avec beaucoup de corps, facile à boire.

De quoi poursuivre dans la foulée d’une belle saison marquée par le redémarrage des restaurants mi-mai en terrasse puis début juin en salle, “au bon moment”, avec de nombreuses commandes à cette occasion, suivies de réapprovisionnements. La présentation des nouveautés s’effectue à cette période, où les restaurateurs sont davantage disponibles que durant le rush de l’été. La bière ambrée California Common, la New England IPA ainsi que la Summer Ale ont ainsi fait leur entrée à table. “Les gens qui ont goûté aux bières craft ont du mal à revenir aux bières industrielles.”

Des session IPA pour l’été

Brasserie Opé - Bière Smash

Avec l’arrivée à l’hiver dernier de deux nouveaux fermenteurs et d’un brasseur, Clément Piazza, la brasserie Opé a pu mettre le turbo sur les nouvelles recettes. Cet été, trois session IPA titrant 3,5% ont ainsi vu le jour, sur la même base de malt pale ale, avec des houblons différents. Des bières à faible degré d’alcool mais très aromatiques, comme l’illustre la Mandaria Bavaria, très florale au nez, à l’aide du houblon Chinook pour les notes d’agrumes. Une bière de soif résolument douce et gourmande. Un Smash (single malt : pils, single hop : Sabro, aux notes de citron vert et de noix de coco) a aussi rythmé la saison estivale.

Une double dry hopped IPA ainsi qu’un imperial stout aux fruits à coque sont prévus dans les prochaines semaines.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2319 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
Entreprises

Agrumes et éco-responsabilité, la distillerie de Monaco trace son sillon

Un lieu atypique pour un projet qui l’est tout autant. Dans un immeuble qui date de 1700, la Distillerie de Monaco est,…
Entreprises

Comment Bollinger Diffusion a crée le gin Anaë

Né de la collaboration de Bollinger Diffusion avec la maison de cognac Delamain et la distillerie Bercloux, le gin “made in France” Anaë a été lancé à la rentrée.
EntreprisesIndustrie

Bière IPA : Lagunitas repense sa présence sur le marché français

Connue pour l’IPA, Lagunitas concentre ses efforts en France sur trois références, disponibles à la pression. La marque du groupe Heineken compte continuer à démocratiser ce style.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter