ÉconomieEntreprises

Après les débuts encourageants du spirit-free Djin, Romuald Vincent passe au bio

2 min. de lecture
Djin - Spiritueux sans alcool Dame de Pique

En un an, 3000 bouteilles du spirit-free Djin ont été vendues, malgré les restrictions affectant le CHR. Des débuts encourageants qui incitent son créateur, Romuald Vincent, à lancer un crowdfunding pour développer une gamme bio.

Fin 2019, nous vous présentions Djin, un nouveau “spiritueux sans alcool” conçu par Romuald Vincent. Architecte de formation, ce jeune liquoriste basé à Saint-Brice (Charente). avait relancé en 2015 la production de son grand-père il y a cinq ans, avec Dame de Pique, avant de poursuivre avec trois déclinaisons saisonnières d’un vermouth (une quatrième est en projet). Aujourd’hui, il lance une campagne de crowdfunding pour soutenir le lancement des produits bio de Djin, un spirit-free élaboré à base de plantes médicinales. De quoi accélérer un mouvement déjà bien engagé.

“La démarche est différente d’un segment classique de spiritueux. Le brevet porte sur les procédés techniques et l’extraction des végétaux”, explique Romuald Vincent pour présenter la manière, unique comme le prouve sa protection, dont est produit Djin, “un produit destiné à répondre à la demande des barmans de disposer d’alternatives crédibles à l’alcool. Il se distingue des autres spirit free en étant très concentré. J’ai travaillé sur les plantes et l’oxydation pour avoir un produit qui se conserve longtemps. La longueur en bouche est belle.”

Une belle année 2020

Malgré la fermeture des bars et restaurants durant une large partie de l’année, 3000 bouteilles ont été écoulées en 2020. Une société à part entière a été créée en mars 2020. Tessendier a pris en charge la distribution au niveau national depuis juin. Djin a remporté trois médailles dans différents concours. Le produit est présent chez Metro, chez Nysa et chez Drinks & Co. Romuald Vincent, lui, a décroché une bourse à l’innovation de Bpifrance : 30 000 euros pour développer la machinerie et la recherche et développement.

Place donc, en janvier 2021, à l’élaboration d’une gamme bio. “Cette certification est une première mondiale pour un spiritueux distillé blanc sans alcool et anticipe dans les mois qui viennent le développement d’une véritable gamme d’esprits sans alcool”, précise l’entrepreneur. L’idée est de produire cinq variantes du produit, dont au moins une deuxième à l’issue du crowdfunding, après Nature Passion, actuellement en prévente. “Sourcer vingt-cinq plantes en bio, c’est un défi majeur”, poursuit Romuald Vincent, qui avait déjà intégré 80% de la matière première en bio dans le premier produit de Djin.

La levée de fonds est en cours sur Tudigo.

2262 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesFocusServices

A Villiers-sur-Marne, les astuces de David Morin pour développer son activité de caviste

A Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne), David Morin a engagé le développement de sa cave, il y a trois ans, avec un fort focus sur…
EntreprisesServices

Une formation pour la reprise des activations marketing boissons dans un cadre sanitaire renforcé

Spécialisée dans l’externalisation de brand ambassadors, l’organisation d’activations marketing ainsi que dans les missions de conseil en stratégie digitale à destination de…
Économie

Les secrets de Bourgoin Cognac pour vous faire aimer le pineau

Bourgoin Cognac s’efforce de renouveler l’approche du célèbre spiritueux et de cibler les bars à cocktails. Parmi ses produits phares, figure un pineau des Charentes, un vin de liqueur incontournable de la région.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter