Non classé

5 bières craft pour passer un hiver surprenant

2 min de lecture
Imperial stout - Bière d'hiver - Hoppy Corner

Imperial stouts, red ale, pumpkin ale… Focus sur 5 bières craft chaleureuses à découvrir en cette période hivernale. Sélection au bar Hoppy Corner, à Paris.

Généralisation du télétravail, restrictions : la période n’incite guère à franchir la porte des bars. Pourtant, nombre d’établissements continuent de faire évoluer leur offre, comme en témoigne la belle sélection de bières à découvrir en cette saison hivernale chez Hoppy Corner. Dans le 2ème arrondissement de Paris*, cet établissement spécialisé dans la craft renouvelle régulièrement sa carte.

Pumpkin ale

Pumpkin Ale - Bar Hoppy Corner

Pumpkin ale à la pression au bar à bières Hoppy Corner, à Paris.

Si l’envie de retrouver les sensations automnales vous titille toujours, la Pumpkin Ale (6,6%) d’Upslope Brewing Company est toujours de mise. “Elle se vend aussi en hiver”, observe Rémi Doridam, gérant d’Hoppy Corner. Très chaleureuse, elle se distingue par ses notes de pain d’épices et son caractère résineux. L’ajout de citrouilles biologiques et un mélange de six épices est à noter. Sa robe, rouge bordeaux, est plus claire que pour d’autres bières à la citrouille.

Stouts

En Suisse, la Brasserie des Franches-Montagnes a élaboré Alex le Rouge (10%), un imperial stout visuellement moins dense par rapport aux standards de ce style, avec moins de sucres résiduels. Très douce et réconfortante, elle présente des notes de réglisse. “Une fois en bouche, elle se découvre comme une bière puissante et crémeuse avec une évolution très aromatique”, précise l’équipe de la brasserie.

Bière à la pression chez Hoppy Corner

Coup de cœur également pour la Fleur noire, signée Fauve. Un imperial stout titrant 12,5%, bénéficiant d’un ajout de gousses de vanille de Madagascar, de grué de cacao bio et de fève tonka. Des notes sucrées, avec de généreux arômes de pâte d’amandes au nez, proche du ressenti d’une pâtisserie. De quoi trancher avec la robe, caractéristique de son style. Le cacao est très présent en fin de bouche. “On pourrait imaginer cette bière en accompagnement d’un cheese cake”, indique Rémi Doridam.

On la connaissait dans son élégante canette, on peut la retrouver avec autant de plaisir à la pression : la Broken dream (6,5%) est une breakfast stout. Instantanément, les sensations du café froid peuvent être décelées, tandis que l’on se rapproche d’une milk stout à la dégustation. Très douce, elle contient du lactose ainsi que du café espresso. Une bière de la brasserie britannique Siren Craft Brew.

Red ale

La brasserie des Yvelines O’Clock Brewing a, elle, relancé la Christmas Day (9%). “Cette petite bombe de houblon va vous réconcilier avec les bières de Noël”, promettaient il y a quelques années ses créateurs. Promesse toujours tenue par cette red ale aux surprenantes notes d’agrumes, bien plus facile à boire qu’il n’y paraît. A découvrir dès que possible, fin de saison oblige.

*34 rue des Petits Carreaux, 75002 Paris
Carte en date du 8 janvier 2021, susceptible de modifications.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2783 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
La sélection de la rédaction

En mai, le Paris Beer Festival refait découvrir la bière artisanale

Du 20 au 26 mai 2024, le Paris Beer Festival s’articule autour de TTO, visites de brasseries, food pairings et d’un salon, le Grand final, à Ground Control.
La sélection de la rédaction

Les rhums Planteray se déclinent en cocktails, comme l'illustre le Fridge Comedy club

La marque de rhum Planteray (ex-Plantation) a organisé, mi-mai, sa Tropical Week dans une cinquantaine de bars français, avec des cocktails créés par chaque établissement, comme au Fridge Comedy room, à Paris.
Entreprises

L'eau-de-vie albanaise Gonxhe se lance par l’intermédiaire des bars

Produite en Albanie, l’eau-de-vie de raisin Gonxhe, initiée par deux entrepreneurs français, s’est lancée par l’intermédiaire des bars depuis un an.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter