La sélection de la rédaction

3 cocktails pour passer l’été à l’Experimental Cocktail Club, à Paris

2 min de lecture

Pour la saison printemps-été 2024, l’Experimental Cocktail Club, premier du nom, rue Saint-Sauveur à Paris, a renouvelé son menu, toujours composé de neuf cocktails création, de trois classiques (dont un drink vieilli en fût) et de deux recettes sans alcool. L’établissement, point de départ d’Experimental group, a été rénové il y a quelques mois, de façon imperceptible pour les clients.

Altiplanos

Altiplanos - Experimental Cocktail Club

Altiplanos

Parmi les nouveautés de la carte, coup de cœur pour Altiplanos. Ce cocktail consiste en un twist de paloma, avec de la tequila Ocho infusée au raifort, de la liqueur de mastiha (Skinos), de la Chartreuse jaune, du miel pour adoucir le drink, une teinture de sel fumé d’Hawaii, du sirop d’agave pour apporter du corps, du jus de pamplemousse et de citron vert, ainsi qu’un bitter (Scrappy’s grapefruit). Le cocktail est hyper fruité, porté sur la fraîcheur et les agrumes. D’emblée présente au nez, la tequila est également de mise en bouche, mais dans un second temps. En fin de bouche, le cocktail se fait plus onctueux et épicé. Une épice mexicaine (Tajine) « apporte, avec le citron vert, un léger côté épicé », précise Bruno Bocazzi, directeur du bar.

Bananarama

Bananarama - Experimental Cocktail Club

Bananarama

Le Bananarama est également particulièrement original : whisky Buffalo Trace infusé au grué de cacao, vermouth Dolin rouge, bitter Fusetti, bitter banane Fusetti, Quinquinoix, Scrappy’s aromatic bitter. Doux au nez, le cocktail présente de belles notes oléagineuses, grâce à l’apport du Qunquinoix, un apéritif français à base de noix. Un côté oléagineux qui est aussi présent en bouche, avec le vermouth qui se mêle à la dégustation, au milieu d’arômes de noix grillées et de fruits secs. En finale, l’incroyable amertume est vite contrebalancée par les arômes de banane. Le grué de cacao est aussi facilement décelable.

Pink Power

Pink Power - Experimental Cocktail Club

Pink Power

Côté sans alcool, le Pink Power est un long drink à base de JNPR BTTR N°1 (boisson de type bitter sans alcool), de la déclinaison pamplemousse de la nouvelle gamme sans alcool de Giffard, et d’une purée de cranberry à l’eau de rose. « Nous réalisons une confiture maison de canneberge et de rose. Nous souhaitions nous rapprocher des cocktails classiques, et limiter la perte des ingrédients, en retravaillant notre purée par exemple », précise Eric Sabloniere, bartender. Le cocktail est résolument porté sur l’amertume, avec des arômes prononcés de pamplemousse.

Cocktails de 9 à 16 euros.
37 rue Saint-Sauveur, 75002 Paris.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2815 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
La sélection de la rédaction

A Bastille, O’Sullivans ose le pub gastronomique

Loin des pubs traditionnels, O’Sullivans Bar & Grill, ouvert au printemps place de la Bastille, à Paris, joue à fond la carte du restaurant. Un pari qualitatif, qui tranche avec les codes de l’enseigne.
EntreprisesLa sélection de la rédaction

A Paris, le bar de l'Hôtel du Collectionneur renouvelle son menu food, façon restaurant

Une vraie offre de restauration dans un élégant bar d’hôtel, tel est le pari relevé par l’Hôtel du Collectionneur (5 étoiles), à Paris, avant l’installation, à la rentrée, d’un terrain de padel.
EntreprisesLa sélection de la rédaction

Ventrus, trois ans de restauration dans une belle coque en bois et de nombreux projets

Jusqu’à la fin juillet, le chef Timothée Deseine prend les commandes de Ventrus, un restaurant en bois et en verre posé depuis trois dans dans le parc de la Villette, à Paris. Les envies de mobilité du concept seront finalement assouvies par de nouveaux projets prévus pour 2025.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter