Aller au contenu

5 styles de bière pour (enfin) bousculer vos habitudes

Au comptoir du Bar Fondamental, à Paris, découverte de 5 styles de bière qui vous permettront de changer de regard sur cet univers.

L’offre de bières ne cesse de se développer. «Nous devons aiguiller nos clients, en rappelant le style de chaque référence, l’amertume, la couleur, et les arômes», estime Youssef Chraibi, cofondateur de La Brasserie Fondamentale et, depuis l’automne, du Bar Fondamental, dans le 18ème arrondissement de Paris. «Nous recevons des beer geeks, mais aussi des clients qui souhaitent découvrir la bière.» Il faut «servir, mais surtout conseiller les clients avec enthousiasme», stipule la dernière annonce publiée pour le recrutement d’un barman expérimenté. Focus sur cinq styles de bières qui valent le détour.

Hefeweizen

Pour débuter ce tasting, l’hefeweizen (4,5%) de La Brasserie Fondamentale est une bière blanche composée de blé à hauteur de 70%. Elle se positionne entre une weissebier (à la levure spécifique) et une witbier (proche, pour les références les plus connues, de l’Hoegaarden ou de la Blanche de Namur). «Nous avons souhaité prendre le contrepied de ce que les Français pensent de la bière blanche», indique Youssef Chraibi. Les levures de citron la rendent très accessible.

Dubbel

On joue dans une autre catégorie (7,5%) avec la dubbel, également dans la gamme de La Brasserie Fondamentale. Proposée sous le nom d’ambrée, elle présente des notes de pain grillé, de caramel et de fruits mûrs. Caramélisées, fruitées et fortes en bouche, les dubbel s’appuient traditionnellement sur des malts grillés et torréfiés et une fermentation haute. Coup de cœur immédiat pour cette bière «destinée aux clients qui aiment les bières de type belge», mais avec des ingrédients français, conformément à la ligne directrice de la marque.

Session NEIPA

Le décryptage de la carte se complexifie avec la session NEIPA (4,5%) de The Wild Beer Co (Grande-Bretagne). «Nous aimons faire des bières que nous aimons boire, et l’IPA est un style que nous ne pouvons pas ignorer», précise la brasserie. Cette bière consiste donc en une India Pale Ale (des bières amères, fruitées, aux arômes d’agrumes), mais, en étant une session, moins alcoolisée en se rapprochant des bières de table. «Le curseur est davantage mis sur le côté jus de fruit», observe Youssef Chraibi.

Pale Ale vs IPA - Le Bar Fondamental - Pigalle - Paeis
Pale Ale vs. IPA

Pale Ale

Une autre clef d’entrée vers les IPA d’initier les palais à l’amertume au moyen d’une pale ale (L’Etre fondamental, 6%), ici brassée en collaboration avec la Brasserie de l’Etre, dans le 19ème arrondissement de Paris. Sèches et fruitées, ces bières permettent de se rapprocher, à la couleur, d’une blonde, et de bénéficier d’un bon équilibre entre les céréales et le houblon. A la dégustation, les arômes de mandarine facilitent l’accès à ce style, leader des ventes au Bar Fondamental.

Black IPA

Dans un registre éminemment différent, la Black IPA consiste en une IPA à laquelle a été ajouté du malt torréfié. L’amertume ressentie diminue, contrebalancée par des notes de café. Une façon originale de terminer un repas – une offre de planches est proposée au bar.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Publié dansSociété