ÉconomieEntreprisesServices

Vivanoda mise sur le car pour guider davantage de voyageurs

La plateforme Vivanoda, dédiée au transport, compte sur le développement des lignes d’autocar et sur les itinéraires sponsorisés pour croître.

Cet été, Business & Marchés revient sur l’actualité de start-up précédemment présentées sur le site. Lancée en 2013 par Nicolas Pellier, la plateforme Vivanodaqui a fait l’objet d’une interview en septembre dernier – propose aux voyageurs de comparer plusieurs types de transport pour rejoindre une destination donnée, dans un esprit multi-modal. Interview.

Comment a évolué l’activité de Vivanoda depuis son lancement effectif?

Le trafic de Vivanoda est toujours en constante augmentation, notamment en cette période estivale où de nombreux internautes sont à la recherche d’une solution de transport pour leurs vacances. Vivanoda bénéficie aussi de l’ouverture prochaine de nombreuses lignes d’autocar suite à la loi Macron autorisant les autocaristes à relier 2 villes françaises. On assiste à un réel intérêt des voyageurs pour ce mode de transport économique, et Vivanoda, grâce à son offre multi-transport et à des partenariats avec les autocaristes, permet à ces internautes de trouver les offres qui correspondent le mieux à leurs critères.

Quels éléments de votre business model ont été validés, et quelles modifications avez-vous opéré par rapport à votre plan de marche initial?

Les itinéraires sponsorisés, permettant à un transporteur d’afficher son offre en haut de la liste des résultats, sont une option qui fonctionne plutôt bien tant pour le partenaire qui obtient une audience très qualifiée et un bon taux de conversion que pour Vivanoda qui offre un espace publicitaire peu intrusif, à grande valeur ajoutée et transparent pour l’internaute. Il n’y a pas eu de modifications notables dans le business plan initial. Certaines sources de revenu pourraient être encore largement optimisées, mais cela confirme le potentiel du concept.

Comment souhaitez-vous vous développer?

La structure juridique de Vivanoda devrait évoluer dans les tous prochains mois, permettant de nouvelles perspectives de développement.

Photo : 3D Rendering of a World par Shutterstock

A propos de l'auteur
Journaliste à L'Usine Nouvelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
ÉconomieEntreprisesServices

Comment la start-up Supli rapproche les fournisseurs de leurs clients restaurateurs

Digitaliser les catalogues des fournisseurs pour faciliter les commandes des restaurateurs, telle est l’ambition de la start-up Supli, qui poursuit son développement.
ÉconomieEntreprises

Mafana, le rhum à base de brèdes en mode start-up

En trois ans, le rhum Mafana s’est imposé dans les bars de la région nantaise grâce à sa composition unique. Retour sur cette success-story.
EntreprisesManagementServices

L’outil de planning pour les restaurateurs Skello a gagné des clients durant la crise

Skello, un outil de gestion de plannings pour l’hôtellerie-restauration, a gagné de nouveaux clients issus de secteurs différents durant le confinement.