Entreprises

[Vidéo] Comment Disneyland Paris a accueilli ses premiers visiteurs après la crise

2 min de lecture
Disneyland Paris - Natasha Rafalski et Giona Prevete

Mesures sanitaires renforcées, jauge de visiteurs : le protocole post-crise de Disneyland Paris ne fait pas oublier les ingrédients incontournables de la magie.

Après quatre mois de fermeture, des négociations sur l’organisation du temps de travail, une recapitalisation progressive à hauteur de 350 millions d’euros par la maison-mère américaine; puis l’installation de 20 kilomètres de marquages au sol, 2000 distributeurs de gel et trois kilomètres de palissades, Disneyland Paris a accueilli ses premiers visiteurs post-confinement : les cast members et leurs familles le week-end passé, les passeports annuels les 13 et 14 juillet, avant de recevoir le grand public le 15 juillet.

Disneyland Paris - Réouverture 13 juillet 2020

Une haie d’honneur formée par de nombreux salariés a constitué l’accueil des clients passeports annuels de visite ce lundi, sur inscription préalable. La présidente de Disneyland Paris, Natasha Rafalski, et l’ambassadeur Giona Prevete se sont prêtés au jeu de la séance photo devant le château de la Belle au bois dormant (photo de couverture) – leurs visages ne sont pas inconnus des fans des parcs d’attractions de Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne).

Disneyland Paris - Dingo

Dingo déborde toujours autant d’enthousiasme !

Disneyland Paris - Super-héros Marvel

Les super-héros Marvel s’emparent de la scène de Studio Theater pour un point photo interactif.

Les personnages Disney sont aussi revenus, exclusivement pour des selfies à bonne distance, soit par réservation Lineberty (contraignante), soit dans une salle de spectacle dédiée aux héros Marvel. Mickey conserve sa loge exclusive. La quasi-totalité des attractions et services ont rouvert, à quelques exceptions près.

Un retour (presque) à la normale

Disneyland Paris - Gel hydroalcoolique

Plus question d’embarquer dans Big Thunder Mountain ou une des attractions sans désinfection des mains.

Disneyland Paris - Mesures de distanciation

Un balisage a été déployé dans chaque file.

Disneyland Paris - Mesures de distanciation

Des barrières en plexiglas séparent chaque recoin des files d’attente.

Disneyland Paris - Tour de la Terreur

Plus question d’embarquer à pleine capacité dans la Tour de la Terreur.

C’est donc un semblant de normalité qui transparaît en arpentant les allées des deux parcs, malgré les fortes restrictions appliquées à l’expérience client (arrêt des coupes-files Fastpass et des files Single rider pour les passagers seuls; forte réduction des capacités; port du masque obligatoire et distanciation). Star Tours passe de 40 personnes par cabine à 16 au maximum; les ascenseurs de la Tour de la Terreur peuvent recevoir jusqu’à 13 personnes contre 21 auparavant. Ce qui peut faire grimper davantage les temps d’attente des attractions les plus prisées.

Côté restauration, les buffets ont été reconfigurés avec un service à table. Côté hôtellerie, seul l’hôtel Disney’s Newport Bay Club assurera l’hébergement jusqu’au début du mois de septembre. Alors que les grands événements ne reprendront qu’à la rentrée et qu’Hong Kong Disneyland s’apprête à refermer ses portes, en Chine, après un mois d’activité post-crise, la réouverture de Disneyland Paris sera suivie de près.

Une nouvelle bande-son est diffusée sur le hub. L’enthousiasme des cast members, pour cette première journée, était en tout cas bienvenu. Ces derniers ont été mis à l’honneur dans une vidéo (ci-dessus) pour leur reprise, avec leurs costumes respectifs.

2732 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
ÉconomieEntreprisesServices

“Climbing District compte faire monter en gamme les salles d'escalade”

A l’occasion d’une levée de fonds de 10 millions d’euros, les fondateurs de Climbing District, Henri d’Anterroches et Antoine Paulhac, nous présentent les spécificités de leur concept de salles d’escalade en milieu urbain.
EntreprisesServices

Comment le Futuroscope a imaginé Aquascope, son futur complexe aquatique innovant

Pour rallonger la durée de séjour, le Futuroscope inaugurera en juillet 2024 Aquascope, un parc aquatique mêlant cinéma et toboggans. Une nouvelle étape de plan stratégique Vision 2025, qui appelle d’autres investissements.
Entreprises

Disneyland Paris, Parc Astérix, Futuroscope… Parcs d'attractions, ce que vous réserve 2024

En 2024, pas de répit pour les principaux parcs d’attractions français. Objectif : consolider leur croissance post-Covid, enrichir l’expérience visiteurs, et trouver, aussi, de nouvelles sources de revenus. Tour d’horizon des principales nouveautés annoncées, à Disneyland Paris, au Parc Astérix, au Futuroscope et à Nigloland, chacun avec des surprises différentes.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

2 commentaires

Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez nous contacter par mail depuis notre page A propos.