Corpus

Viande, G20, El Chapo : l’actu éco du week-end

L’actualité du week-end des 16 et 17 février décryptée par la presse.

Les derniers développements du « horsegate »

Selon un sondage publié par le Sunday Mirror et The Independent on Sunday, 31 % des Britanniques ne souhaitent plus acheter de plats préparés suite au scandale de la viande de cheval. En France, Spanghero, accusé nommément par Benoît Hamon, affronte la suspension temporaire de son agrément sanitaire. Challenges propose un focus sur l’entreprise, tandis que Les Echos suivent l’actualité de cette affaire.

Le G20 Finances combine rigueur et croissance

Les ministres des Finances et les gouverneurs de banques centrales réunis vendredi et samedi à Moscou ont débattu sur les politiques à suivre pour faire face à la crise et à la « guerre des monnaies ». La Tribune récapitule les principaux points du communiqué final, faisant la part belle aux principes de soutien à la croissance. Le Monde présente pour sa part les positions de chaque pays.

Drogue : Chicago désigne son nouvel « ennemi numéro un »

Le trafiquant de drogue mexicain Joaquin Guzman, surnommé « El Chapo », a été désigné comme ennemi public numéro un par la Commission du crime de Chicago, une première depuis 1930 et le célèbre Al Capone. Chicago serait le point névralgique du trafic de drogue qu’il mènerait dans le Midwest. Le Figaro présente cette affaire. En mai 2012, Le Monde présentait les principaux cartels mexicains.

A propos de l'auteur
Journaliste à L'Usine Nouvelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
ÉconomieEntreprisesFocusIndustrie

Covid-19: 10 articles pour comprendre les impacts économiques insoupçonnés de la crise

Face à la pandémie de coronavirus (Covid-19), les entreprises et les gouvernements s’adaptent
Actualité socialeÉconomieEntreprisesIndustrieMarchés et financePolitique écoSociété

Bourse, écoles, déplacements... Coronavirus: la semaine où tout a basculé

Les indices boursiers sont en chute. Les lieux de culture et de loisirs, dont Disneyland Paris, ferment. Les hôteliers souffrent de la chute des réservations.
ÉconomieEntreprises

Evénements, traiteurs, hôtellerie… L'activité affectée par l'épidémie de coronavirus

Les acteurs de l’événementiel et du tourisme souffrent de la restriction des déplacements et des regroupements de personnes face à l’épidémie de Covid-19.

Laisser un commentaire