EntreprisesEnvironnement-SantéManagementSociété

La végétalisation des bureaux, c’est aussi du management

Corporate Garden

La start-up Corporate Gardens propose des projets de végétalisation en entreprise, avec l’appui des collaborateurs.

Et si vous impliquiez vos collaborateurs dans un projet de végétalisation ? Pour réenchanter les espaces de travail, la start-up Corporate Garden, créée en août dernier, propose une palette de solutions (ateliers collaboratifs, mise en place de lampes potagères, jardins comestibles…) aux entreprises. « Le végétal réinvestit nos espaces de vie, dans les villes, dans les médias , dans nos assiettes … Il y a un besoin croissant des urbains à lâcher prise, à se reconnecter à la nature pour se faire du bien. Les notions de qualité de vie, de bien-être au travail émergent dans un contexte de transformation du travail et vont s’accélérer avec les millenials qui veulent plus de végétal et qui rendent poreuses les frontières entre la vie professionnelle et la vie privée », explique son fondateur et dirigeant, Cyrille Schwartz.

Team building et participation des collaborateurs

Pour l’entrepreneur, l’enjeu environnemental se double d’un enjeu managérial : « la végétalisation des entreprises est en mouvement. Elle se traduit par l’intégration du végétal dans les nouveaux immeubles de bureaux, les premiers potagers d’entreprise, les premiers team building autour du végétal… On va passer de la notion d’ornement, d’agrément à des jardins d’usage en interaction avec les collaborateurs. Les solutions pour faire entrer le végétal dans les bureaux sont multiples en fonction de la situation de l’entreprise, de l’espace disponible et de l’envie des collaborateurs : peine terre, terrasse, toit, vertical, hydroponie, aquaponie, etc. », poursuit Cyrille Schwartz.

Corporate Garden souhaite déployer des projets collaboratifs : « aujourd’hui, la question n’est plus de savoir « comment peuvent-ils prendre part » mais comment doivent-ils prendre part. Il n’y pas de projet végétal sans projet participatif permettant d’identifier la connaissance, la pratique et l’envie des collaborateurs. Un engagement à la fois de l’entreprise et des collaborateurs permet au projet de s’inscrire dans la durée. »

A propos de l'auteur
Journaliste à L'Usine Nouvelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
ÉconomieEntreprisesServices

Pourquoi les chatbots sont devenus des incontournables de la transformation digitale

Dydu édite un logiciel permettant à ses clients de dialoguer avec leurs internautes. Katia Houbiguian revient le parcours des bots et sur leur utilité aujourd’hui.
ÉconomieEntreprises

MyBrazil Juices poursuit le développement de ses jus de fruits frais

La start-up parisienne MyBrazil Juices développe sa gamme de jus de fruits dans des bars éphémères et en GMS. Elle compte également se développer dans les cafés-hôtels-restaurants.
ÉconomieEntreprises

Marc Bonneton (Cockorico): “les cocktails prêts à boire peuvent concurrencer la bière”

Démocratiser le cocktail et faciliter ses usages, telles sont les ambitions de Cockorico. Cette marque de cocktails prêts à boire se lance sur le marché, avec Marc Bonneton.