ÉconomieEntreprisesServices

Start-up: Vesper, le cocktail à domicile au cœur de la nuit

2 min de lecture
Vesper - Start-up à Lyon et à Cannes

La nuit, Vesper livre, à Lyon (Rhône) et à Cannes (Alpes-Maritimes), des produits apéritifs (bière, vins, spiritueux, snacks) en moins de 40 minutes. Son cofondateur, Alex Chavanon, présente le concept avant l’arrivée à Paris prévue à la rentrée.

Quel constat vous a incité à créer Vesper?

Nous étions habitués à utiliser les services de livraison nocturnes d’apéritifs lorsque nous étions étudiants ; nous avons commencé à réfléchir au concept de Vesper durant l’été 2014 car nous étions surpris qu’aucun acteur sur le marché ne propose de solution applicative pour ce type de service…c’est ce constat qui nous a décidé à nous lancer dans le bain de l’entreprenariat. La première beta iOS de Vesper est sortie en décembre 2015 et depuis l’aventure continue petit à petit. Nous avons lancé la version Android de Vesper en mars 2017 et lancé le service à Cannes (en plus de Lyon, notre ville pilote) en mai 2017.

Quelles sont les principales demandes identifiées depuis votre lancement? 

Le respect du délai de livraison est la préoccupation première de la clientèle ; il y a également un attrait pour une gamme de vins et champagne plus étoffée (sélection par des cavistes, vins produits en biodynamie…) que ce que proposaient jusqu’à les services de livraison d’apéritifs. De même sur la gamme de snacking, proposer des produits originaux et qu’on ne retrouve pas forcément en supermarché suscite beaucoup plus l’intérêt des clients. Nous proposons aussi une offre B2B.

Observez-vous un essor de la demande pour des alcools plus légers et les cocktails?

En dehors des alcools forts, le vin représente la catégorie de produits qui fonctionne le mieux, puis les bières. Nous proposons des packs pour préparation de cocktails (mojito, cosmopolitan, etc), mais le fait qu’il faille faire les cocktails soi-même limite un peu l’attrait de la clientèle : même un basique comme le mojito peut facilement être raté si on ne sait pas le préparer correctement !

Comment tirez-vous parti du digital en matière de paiement?

Le paiement digital nous permet de gagner en productivité, en effet les commandes étant pré-payées les livreurs n’ont plus besoin de les encaisser. Pour les clients, cela simplifie grandement le processus de paiement ; ils peuvent enregistrer leur adresse/carte bancaire et passer commande en quelques clics seulement. Nos clients sur iPhone peuvent même depuis peu régler leur commande via Apple Pay et n’ont ainsi même plus besoin de renseigner leur carte bancaire dans l’application.

2800 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesIndustrie

Armin étoffe sa gamme d'armagnacs et ses déclinaisons en cocktails

La start-up Armin, qui s’attèle à refaire découvrir l’armagnac depuis quatre ans, change ses étiquettes, et accentue sa stratégie cocktails.
ÉconomieEntreprisesServices

“Les agences de design font preuve de résilience”, souligne Delphine Dauge, de l'Association Design Conseil

Depuis 1988, l’Association Design Conseil regroupe les grandes agences de design. Sa présidente, Delphine Dauge, fait le point sur l’actualité du secteur et sur son adaptation au contexte économique actuel.
EntreprisesIndustrie

"Les consommateurs s'intéressent au café de spécialité, qui peut aussi se développer en CHR", souligne David Serruys, du Collectif café

Les chiffres du café de spécialité restent encore peu connus en France : 800 torréfacteurs traditionnels, 4000 coffee shops. David Serruys, président du Collectif café, décrypte les enjeux de ce marché.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

1 commentaire

Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez nous contacter par mail depuis notre page A propos.