ÉconomieEntreprisesEnvironnement-SantéIndustrie

Les secrets de Tomojo pour convertir vos chiens et chats aux protéines alternatives

Madeleine Morley et Paola Teulières - Tomojo

Les croquettes pour chiens et chats de la start-up Tomojo sont élaborées à base de farine d’insectes. Leurs créatrices développent leur offre en B2C et désormais en B2B.

Dans un contexte de questionnements sur les alternatives à la viande et sur le bien-être animal, les fondatrices de Tomojo, Madeleine Morley (chief executive officer) et Paola Teulières (chief operating officer) pensent avoir trouvé une solution pour les animaux de compagnie. Baptisées Tomojo (le chien de Madeleine Morley s’appelle Mojo), leurs croquettes pour chiens et chats sont conçues à base d’insectes. L’entreprise (trois salariés et deux stagiaires) a été créée en novembre 2017.

« Nous avons fait des études en développement durable à Londres et nous avons été sensibilisées à l’enjeu des protéines alternatives. Je suis végétarienne, et Paola fait attention à sa consommation de viande », indique Madeleine Morley. Tomojo se substitue donc aux croquettes à base de sous-produits de viande (morceaux d’os, de carcasse…), mais se positionnent sur un segment différent des croquettes premium : « les insectes consomment moins de ressources. » Les produits de Tomojo contiennent 35% de protéines.

Une start-up en devenir

Les entrepreneures ont bénéficié en 2017 du programme d’accompagnement Ticket for change, positionné en amont de l’incubation. « Cette formation de six mois nous a permis de nous lancer. J’ai déménagé à Paris. Nous avons acheté de la farine d’insectes et nous avons été tester nos premières croquettes faites maison, avant de se rapprocher d’une usine néerlandaise qui fabriquait déjà des croquettes aux insectes », précise Madeleine Morley. Ensuite, les entrepreneures ont formulé leurs propres recettes (chiens et chats) avec un docteur vétérinaire et des chercheurs d’Agro ParisTech.

Les premières croquettes pour chiens ont été commercialisées en 2018, une campagne de crowdfunding a suivi, avant le lancement de l’offre pour chats. La farine d’insectes (élaborée à partir de mouches Hermetia Illucens) provient des Pays-Bas. Les produits sont fabriqués en France. D’après la start-up, un paquet de 7 kg de croquettes aux insectes pour chats permet d’économiser 94 kg de CO2, 77 mètres carrés d’espace agricole et 608 litres d’eau par rapport à des croquettes « premium » à base de viande de bœuf. Les packagings sont biodégradables.

Une nouvelle offre B2B

Dix tonnes de croquettes ont été vendues sur le site web de Tomojo en 2019 – une formule d’abonnement est disponible. Des friandises pour chiens (aux vers de farine Tenebrio molitor) sont disponibles dans certains hypermarchés Carrefour franciliens. Une gamme dédiée aux vétérinaires, Entovet, a par ailleurs été lancée cette année.

« Depuis notre lancement, les a priori ont changé : au début, lorsque nous faisions du street marketing, les protéines d’insectes étaient peu connues ; aujourd’hui, leur notoriété s’est développée », se réjouit Madeleine Morley. Une levée de fonds est envisagée.

A propos de l'auteur
Journaliste à L'Usine Nouvelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
ÉconomieEntreprisesServices

Pourquoi les chatbots sont devenus des incontournables de la transformation digitale

Dydu édite un logiciel permettant à ses clients de dialoguer avec leurs internautes. Katia Houbiguian revient le parcours des bots et sur leur utilité aujourd’hui.
ÉconomieEntreprises

Spiritueux : comment 30 & 40 fait rayonner le savoir-faire du Calvados

30 & 40 s’est imposé comme un des embouteilleurs indépendants les plus en vue. Vincent Béjot, cofondateur, revient sur son développement et sur les enjeux d’une production locale.
ÉconomieEntreprises

MyBrazil Juices poursuit le développement de ses jus de fruits frais

La start-up parisienne MyBrazil Juices développe sa gamme de jus de fruits dans des bars éphémères et en GMS. Elle compte également se développer dans les cafés-hôtels-restaurants.