Brugal 1888 - Collection de rhums
EntreprisesIndustrie

Le ron Brugal 1888 à la reconquête du marché français

3 min de lecture

Sous la houlette du distributeur Edrington France, la marque de rhums dominicains Brugal compte se développer plus fortement sur le marché, notamment dans les bars.

Jusqu’alors à La Maison du Whisky, la marque de rhums de République Dominicaine Brugal est distribuée par Edrington France depuis avril dernier. Sans perdre de temps, la structure, en charge des whiskies The Macallan et The Glenrothes depuis janvier 2022, a mis le turbo sur le ron Brugal 1888 (40%), suite aux bonnes performances constatées dans d’autres pays.

“Nous avons une stratégie de proximité, avec quatre personnes présentes en permanence sur le terrain, chez les cavistes de quartier et dans les bars influents et trendy. Nous visons des consommateurs épicuriens, amateurs de rhum et de spiritueux, qui souhaitent se tourner vers des produits moins sucrés et plus secs”, indique Vincent Assié, responsable marketing et commercial Brugal chez Edrington France.

Un double vieillissement

Jassil Villanueva, master blender Brugal

Jassil Villanueva, master blender Brugal

Brugal 1888, à base de mélasse d’origine dominicaine, bénéficie d’une fermentation allant de 40 à 46 heures. Sa robe est ambrée, légèrement rougeâtre et brillante. Au nez, on se laisse séduire par des notes de coco, de vanille et de caramel, mais aussi boisées. En bouche, il est légèrement épicé, avec des arômes d’agrumes, de fruits secs, “sans pour autant verser dans la marmelade”, souligne Jassil Villanueva, master blender, qui représente la cinquième génération de maestros roneros, des “gardiens” du rhum en charge du pilotage de la production et de la transmission des savoir-faire. La finale est épicée.

Des contrats pluriannuels de trois à cinq ans sont conclus pour l’approvisionnement en fûts, Brugal 1888 bénéficiant d’un premier vieillissement en ex-fûts de bourbon (chêne américain) puis d’un second passage dans des fûts (en chêne d’origine européenne) de xérès, des vins fortifiés espagnols. De six à huit ans sont nécessaires à la première étape; de quatre à six ans pour la seconde. Côté matières premières, “dans le passé, nous produisions notre mélasse; aujourd’hui, nous les achetons pour nous concentrer sur la production et le vieillissement.”

Fondée en 1888, la maison Brugal, qui est toujours une entreprise familiale, compte 960 personnes en République Dominicaine. Dix références sont produites, principalement à destination du marché local. Les ventes s’effectuent dans le pays à hauteur de 70%, suivi de l’Espagne, des Etats-Unis et de l’Italie. Référence créée en 2011, Brugal 1888 “doit montrer l’expertise que nous avons acquise depuis 135 ans”, estime Jassil Villanueva. Pour l’heure, les équipes ne constatent pas d’effet du réchauffement climatique sur le vieillissement (de 28-29 à 40 degrés dans les chais) ou sur la production.

Des suggestions en cocktails…

“Il faut que les bartenders s’amusent ! Brugal 1888 est un rhum de dégustation qui se prête bien aux cocktails”, ajoute Jassil Villanueva. Une stratégie poursuivie en France : “la marque avait été développée dans le réseau off trade. Nous pouvons la pousser dans les bars”, complète Leonard Gonzalez, brand ambassador France.

Welcome Maestro - Cocktail au ron Brugal 1888

Welcome Maestro

La preuve avec des cocktails imaginés par Margot Lecarpentier, propriétaire du bar à cocktails Combat, dans le 19ème arrondissement de Paris. Le Welcome Maestro est ainsi ainsi inspiré de l’old fashioned. Liqueur de coco, bitter café, Brugal 1888 dans un élégant verre ballon. “Nous avons abaissé le taux de sucre, mais il faut de l’amertume. Les cocktails contenant peu de produits reviennent en vogue, sans multiplier les mélanges”, expose la bartender. Très pâtissier, le cocktail reste dans les codes de l’old fashioned, mais plus toastés – café, pain d’épices.

Don Andres - Cocktail au ron Brugal 1888

Don Andres

Belleville Republica - Cocktail au ron Brugal 1888

Belleville Republica

A découvrir également, le Don Andres, un daiquiri à la fraise (ron, citron vert, sirop de fraise, liqueur grecque de mastiha Skinos), “pour faire un clin d’oeil aux cocktails classiques, mais de manière plus rafraîchissante”, et le Belleville Republica (ron, bitter orange, cordial de gingembre maison, liqueur de gentiane, jus de citron, Peychaud’s bitter), un sympathique long drink.

…et en food pairing

Crevettes en cuisson douce avec une eau pimentée de fruits

Crevettes en cuisson douce avec une eau pimentée de fruits

Omelette déconstruite à la patate douce

Omelette déconstruite à la patate douce

En food pairing, suggestion est faite d’une omelette déconstruite à la patate douce et d’un bar de ligne avec sa sauce noix de coco, ou bien d’un gâteau crémeux au chocolat et à la goyave. Des recommandations imaginées par l’agence événementielle Staff Meal. “Nous démarrons réellement notre expansion en Europe, c’est le moment de découvrir Brugal”, appuie Jassil Villanueva.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2760 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
FocusLa sélection de la rédaction

Le Rhum Fest Paris, dix ans au compteur, revient en mai 2024

Au Parc floral de Paris, le Rhum Fest a dix ans. Le salon célèbrera son anniversaire du 4 au 6 mai avec plusieurs nouveautés.
La sélection de la rédaction

Le rhum Don Papa s'invite de nouveau dans le quartier de Pigalle, à Paris

La marque de rhum Don Papa déploie sa stratégie cocktails au Black Sheep, un bar du quartier de Pigalle, à Paris.
EntreprisesServices

Carte des vins et gestion de cave: le numérique en appui des restaurateurs

Laura Stagno, country manager France de l’éditeur de logiciels de caisse pour restaurants Lightspeed, décrypte les enjeux liés aux cartes des vins, et explore diverses solutions digitales à destination des professionnels des CHR.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter