ÉconomieEntreprisesEnvironnement-SantéIndustrie

Les recettes de la famille Vacher pour développer ses miels dans le respect de l’environnement

Famille Vacher - Les Apiculteurs associés - Loiret

Nouveaux conditionnements, achats de miels français et bio en hausse : la gamme de Famille Vacher se développe sur cette démarche environnementale. La RHF fait partie des débouchés identifiés.

Pourquoi ne trouve-t-on pas davantage de miel français dans l’offre existante ? “En France, la consommation est de 40 000 tonnes et malheureusement on n’en produit plus que 10 000 à 12 000 tonnes. Il faut aider les apiculteurs à reconstituer un cheptel, en semant davantage. Il faut plus de fleurs. L’idée est aussi de trouver de nouveaux débouchés”, explique Florent Vacher, gérant des Apiculteurs associés, une structure de négoce, et de Famille Vacher (25 salariés, 1500 ruches), qui propose des produits à base de miel depuis La Ferté-Saint-Aubin (Loiret).

Entre 2015 et 2019, les achats de la PME en miel français sont passés de 6,9% à 26,4%, avec un triplement au cours des trois dernières années. Prochainement, des vidéos permettront d’expliquer la différence entre les différents types de miel, et les raisons qui font que l’importation demeure nécessaire. Famille Vacher, qui vend plus de 3,5 millions de pots par an, compte sensibiliser les consommateurs à l’enjeu environnemental, en distribuant des sachets de graines auprès du grand public. 150 ha ont été semés en 2019 suite à la distribution de 200 sacs de graines mellifères. Les jachères doivent attirer des insectes pollinisateurs tels que les abeilles. Une opération renouvelée cette année.

Les produits se cherchent par ailleurs de nouveaux débouchés. Hors contexte actuel, la restauration hors-domicile fait partie des réseaux identifiés. “Les restaurateurs, hôteliers… auront de plus en plus de produits français, nous espérons nous y inscrire dans cette tendance. Si les hôteliers avaient du miel français au petit déjeuner, cela ne coûterait que quelques centimes de plus, mais l’impact serait énorme”, indique Florent Vacher, qui penche pour des conditionnements collectifs. Autre circuit, celui des magasins bio. Les achats de l’entreprise en miels bio sont passés de 11,8% en 2005 à 20,7% en 2018.

Des verres à réutiliser à la maison

L’installation de ruches en milieu urbain (à Clichy ou à Bagnolet, par exemple) permet de réimplanter un pollinisateur en ville. Des kits “clefs en main” sont proposés. Autre axe de développement environnemental, la recyclabilité des emballages. A 15 kilomètres de l’exploitation, Duralex possède une usine à La Chapelle-Saint-Mesmin. “A l’avenir, on va revenir aux bouteilles consignées”, estime Florent Vacher. Pour l’heure, l’idée est de conditionner des miels liquides et crémeux dans les célèbres pots en verre de 300 grammes. Seul hic, l’absence d’un matériau plus responsable (amidon de maïs, fibres végétales…) pour le bouchon.

Famille Vacher - Les Apiculteurs associés - Loiret

Un aperçu de la large gamme de produits.

La PME, qui s’est diversifiée dans la biscuiterie avec un pain d’épices très gourmand et des nonettes – très addictives et s’inscrivant dans la “comfort food” -, peine toutefois à recruter dans les métiers de l’apiculture. “Nous avons des gens qui veulent revenir à la campagne. Toutefois, ce n’est pas un métier facile. La charge de travail peut faire peur !”, observe Florent Vacher. Un centre de formation à l’apiculture (initiation, débutants, confirmé et professionnel) devrait voir le jour prochainement.

Pour l’heure, le miel d’acacia et le gros pot familial (500g et 1kg) de miel toutes fleurs constituent les meilleures ventes. Le miel bénéficie notamment de la multiplicité de ses usages en cuisine.

A lire également
Entreprises

Comment Braastad perpétue l'innovation dans le cognac

A Jarnac (Charente), les cognacs à la marque Braastad (Etablissements Tiffon) allient tradition et innovation. Focus sur le développement de la PME
ÉconomieEntreprises

MyBrazil Juices poursuit le développement de ses jus de fruits frais

La start-up parisienne MyBrazil Juices développe sa gamme de jus de fruits dans des bars éphémères et en GMS. Elle compte également se développer dans les cafés-hôtels-restaurants.
ÉconomieEntreprises

La brasserie Opé fait essaimer la culture bière aux Sables d'Olonne

Depuis un an, Pierre Brodu développe la brasserie Opé aux Sables d’Olonne avec une offre bio et de nouvelles recettes.