Économie

[Vidéo] Pirates & Princesses: Disneyland Paris relance sa saison printanière

2 min. de lecture
Pirates et princesses - Disneyland Paris

Préférez-vous les pirates ou les princesses ? Disneyland Paris propose à ses visiteurs d’explorer les deux univers lors de sa nouvelle saison printanière.

Samedi 31 mars, au début d’un long (et chargé) week-end de Pâques, Disneyland Paris a donné le coup d’envoi officiel du festival Pirates & Princesses, dans le Parc Disneyland. Trois spectacles structurent l’offre jusqu’au 31 mai : « Pirates ou princesses Disney : à la croisée des chemins », « Promenade princière » et « Hissez pavillon, moussaillons ! » respectivement sur la route de la parade, sur la rampe du château de la Belle au bois dormant et le hub, et sur le galion des pirates.

Pirates et princesses - Disneyland Paris

Annoncé de longue date et à grands renforts de communication (notamment au moyen de tutoriels pour devenir un prince ou une princesse, et à travers une soirée de gala parisienne), le festival Pirates & Princesses concilie deux univers qui, jusqu’alors, avaient été explorés séparément par le resort de Marne-la-Vallée (Seine-et-Marne). Côté pirates, l’attraction Pirates of the Carribean, ouverte en 1992, a fait peau neuve à l’été dernier avec l’arrivée de Jack Sparrow et de nombreuses références à la saga cinématographique. Les pirates sont mis à l’honneur à Adventureland. Côté princesses, le Princess Pavillion a ouvert ses portes en 2011 à Fantasyland, afin de pouvoir les rencontrer dans un lieu dédié. Un système de réservation préalable, imaginé face à l’engouement rencontré, n’avait pas donné satisfaction. Les princesses sont également de sortie durant la parade.

Trois spectacles quotidiens

Pour les besoins du spectacle « Pirates ou princesses Disney : à la croisée des chemins », des scènes ont été implantées sur le hub, le rond-point de Central Plaza (devant le château). Les chars composés, côté pirates, de Capitaine Crochet, Monsieur Mouche, Peter Pan ou bien encore Wendy et, côté princesses, de neuf héroïnes, avec Mickey en guest star, s’y rejoignent. Ils partent alternativement depuis Town square et It’s a small world. Ce fonctionnement n’est pas sans rappeler celui la parade de Noël. Quatre représentations quotidiennes sont programmées. La conception de treize nouveaux costumes a nécessité neuf mois de travail. Neuf nouvelles robes ont été fabriquées pour les princesses.

Pirates et Princesses - Disneyland Paris

Quatre fois par jour également, les princesses s’offrent une virée dans le Parc Disneyland en partant du château, lieu iconique du resort, afin de rencontrer les visiteurs. Enfin, à six reprises quotidiennes, le galion des pirates s’anime. « Si au contraire les pillages de pirates et l’insouciance vous font vibrer, alors préparez vos grimaces et votre poignée de main pour rencontrer les plus joyeux des flibustiers en face de la plage des Pirates ! », suggèrent les équipes de Disneyland Paris. Un merchandising dédié (jusqu’aux cornets de glace !) accompagne l’événement, destiné à relancer la saison printanière de la destination.

Photos: Cyril Doyen

2261 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesManagementServices

Comment Disneyland Paris a recruté et formé les 600 cast members de l’hôtel New York Marvel

Fermé en janvier 2019 et désormais doté d’un nouveau nom, le Disney’s Hotel New York – The Art of Marvel a rouvert…
Entreprises

Après 229 jours, le dispositif de Disneyland Paris pour le retour des visiteurs

A l’occasion d’avant-premières, Disneyland Paris a dévoilé plusieurs nouveautés pour sa deuxième réouverture. Cars Road Trip, Buzz Lightyear, château… Le point sur les changements prévus le 17 juin.
Économie

Disneyland Paris rouvre le 17 juin : ce qu’il faut savoir

Disneyland Paris accueillera du public à partir du 17 juin, et l’hôtel New York – The Art of Marvel à compter du 21 juin.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter

1 commentaire

Réagissez par e-mail ou sur nos réseaux sociaux.