EntreprisesIndustrie

En novembre, les distilleries parisiennes ouvrent leurs portes

2 min de lecture

Les 18 et 19 novembre, place au premier Paris Distilleries Tour pour découvrir les producteurs de spiritueux installés dans la capitale.

A l’occasion de la manifestation Paris Local, destinée à mettre en avant les produits fabriqués dans la capitale, le Paris Distilleries Tour voit le jour, le samedi 18 et le dimanche 19 novembre, afin de mettre en avant les producteurs de spiritueux qui œuvrent sur place.

“Nous avons fait beaucoup de collaborations avec des brasseurs, qui ont réussi à faire émerger un mouvement autour de la bière craft parisienne. Les brasseries craft ont réussi à conquérir des parts de marché. L’idée est de faire émerger un mouvement similaire avec les distilleries, qui se développent à Paris, explique Quentin de Montgolfier, cofondateur de la Distillerie du Viaduc, ouverte en juin 2022 dans le 12ème arrondissement de Paris. Nous devons davantage nous faire connaître. Beaucoup d’amateurs de spiritueux ne savent pas qu’on en produit à Paris.”

Cinq autres entreprises participent à cette première édition : la Distillerie de Paris (10ème arrondissement), Baccae (4ème arrondissement), Alambic parisien (20ème arrondissement), Maison Hamelle (11ème arrondissement) et l’Arbre sec (prochainement dans le 1er arrondissement). Des ateliers, des visites et des masterclasses seront proposés, en accès libre ou sur inscription selon les lieux et les horaires. Une “box” d’échantillons de produits de chaque distillerie sera aussi lancée lors du week-end.

Des nouveautés à la Distillerie du Viaduc

Gins de la Distillerie du Viaduc - Paris (octobre 2023)

La distillerie parisienne a lancé des nouveautés.

La Distillerie du Viaduc a pour sa part enrichi son catalogue au cours des derniers mois. Cet été, un nouveau gin, Les Beaux jours (43%), avec du poivre de Sichuan français, de l’écorce de pamplemousse, du poivre de cassis, de la genièvre et de la coriandre, a été lancé – un mélange qui dépote. “Le poivre est un peu anesthésiant”, reconnaît Quentin de Montgolfier.

Accompagné de Théo Boussion, ce dernier a par ailleurs lancé une série d’eaux-de-vie de bière, à l’instar de L’Amer de Belleville (20%), élaboré à partir de bière IPA dans laquelle de la gentiane, du citron, du pamplemousse et des épices ont été macérées (en collaboration avec Les bières de Belleville). Du miel produit dans le quartier de La Villette a été ajouté. Avec la Brasserie d’Orville (Val d’Oise) et le bar à bières parisien Gush!, 2000 litres de bière single hop, single malt ont quant à eux été brassés, et 700 litres distillés puis passés en fût de chêne français durant l’été, moyennant 15% de part des anges. En bouche, le produit final se rapproche des sensations d’un Bourbon. Il titre à 45%.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

2761 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
La sélection de la rédaction

Printemps-été: 3 cocktails de saison au menu de Drinks & Co, à Paris

A Paris, le bar de Drinks & Co a fait évoluer son menu de cocktails pour la période printemps-été. Cocktails miroirs, créations, highballs… Focus sur 3 nouveautés inspirantes.
FocusLa sélection de la rédaction

Le Rhum Fest Paris, dix ans au compteur, revient en mai 2024

Au Parc floral de Paris, le Rhum Fest a dix ans. Le salon célèbrera son anniversaire du 4 au 6 mai avec plusieurs nouveautés.
La sélection de la rédaction

Paris : le restaurant Piccola Mia, pendant italien de Mon Coco, fait ses premiers pas place de la République

Place de la République, à Paris, le restaurant Piccola Mia succède à Pizza Pino, avec des recettes déjà éprouvées : décoration léchée, plats généreux, large amplitude horaire.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter