Entreprises

Le nouvel apéritif sans alcool Osco mise sur sa recette au verjus pour se différencier

1 min de lecture
Osco - Apéritif sans alcool au verjus

Pas de désalcoolisation, mais du verjus (jus de raisins verts récoltés avant maturité) pour le nouvel apéritif Osco, sans alcool.

Un nouvel apéritif sans alcool. Lancé en juillet 2021, Osco (“bravo, bien joué” en occitan) entend se positionner sur ce segment grâce à un produit aux ingrédients français à hauteur de 96% (le sucre roux non-raffiné fait encore défaut) ainsi qu’un travail sur sa structure. Des plantes aromatiques et de la gentiane, pour avoir une longueur en bouche, côtoient du verjus bio, permettant de remplacer le vin. “Nous voulions avoir une approche gustative grâce aux plantes, avec la longueur en bouche permise par l’amertume”, illustre Marion Lebeau, cofondatrice avec Laura Falque. Autre argument, Osco contient seulement 38 calories.

Les deux entrepreneures travaillaient en agence de design, respectivement sur la cosmétique et les vins et spiritueux. Un poste d’observation privilégié sur la santé, naturalité, et l’éco-responsabilité. Chacune à l’occasion d’une grossesse, elles ont aussi expérimenté les limites de l’offre sans alcool.

“Notre parti-pris pour se différencier réside dans le goût. Nous voulions éviter la désalcoolisation, et nous avons identifié le verjus, qui plus est produit en France”, poursuit Marion Lebeau. Le travail sur le projet a débuté en janvier 2020, avant neuf mois de travail sur la formule. A l’été 2021, la commercialisation s’est effectuée après l’organisation d’une campagne de crowdfunding, couronnée de succès (900% de l’objectif).

Un positionnement au rayon apéritifs

L’équipe d’Osco a fabriqué avec un centre technique. Le fabricant est situé en Touraine. “Notre bouteille ressemble à celle des spiritueux, mais doit passer sur une chaîne de pasteurisation”, précise Marion Lebeau. Le produit se conserve six semaines au réfrigérateur après ouverture. Le perfect serve s’effectue avec une dose d’Osco et deux doses de tonic. Steven Chicard, du Gravity Bar, à Paris, a conçu des recettes avec et sans alcool.

Chez les cavistes, Osco souhaite être positionné avec les apéritifs et les spiritueux, pour correspondre aux mêmes moments de consommation. La marque est aussi présente sur internet (e-shop, marketplaces), en épiceries fines (notamment chez Julhès) et en CHR. Elle vient de signer des partenariats avec les distributeurs Richard et Vintage Spirits Garage.

2526 articles

A propos de l'auteur
Journaliste dans la presse professionnelle, j'édite Business & Marchés à titre personnel depuis 2007.
Articles
A lire également
EntreprisesIndustrie

Près de Disney, la microbrasserie Second Degré trace son sillon

A Magny-le-Hongre, la microbrasserie Second Degré souhaite redynamiser cette petite ville située près de Disney, et mise sur un large panel de bières.
Entreprises

Les rhums d'English Harbour comptent conquérir davantage d'amateurs

Connaissez-vous les rhums English Harbour ? Des spiritueux produits à Antigua-et-Barbuda – la distillerie est basée sur l’île d’Antigua, dans les Caraïbes. Jonathan Almonte Felix nous présente la gamme et ses évolutions.
Entreprises

Escapade au Mont Ventoux avec cette belle gamme de bières locales

Depuis 2015, la Brasserie du Mont Ventoux, à Carpentras, se distingue par ses bières qui rendent hommage au “Géant de Provence”. Focus sur l’évolution de la gamme.

Recevez nos prochains articles par e-mail

Abonnez-vous à notre newsletter